minimalisme_cuisine

Le minimalisme dans la cuisine

Comme une de mes noisettes l’avait suggéré, je crois que c’est toi Koé Laura, je vais vous faire partager pièce par pièce, le désencombrement de ma maison dans un esprit minimaliste et ma route vers la réduction des déchets quotidiens, aujourd’hui on commence simplement par la cuisine…

Je l’ai déjà dis je sais mais je pense que vous allez y avoir le droit à chaque fois, qu’est-ce qu’on accumule. Je veux dire, je me souviens encore quand je suis partie de chez mes parents avec seulement une valise, j’étais pas malheureuse avec seulement le nécessaire, mais les années passant j’ai accumulé de tout, des meubles, des vêtements, des babioles, des tas de choses qui ne me servent à strictement plus rien aujourd’hui. J’ai déjà appliqué les règles du désencombrement « basique » qui consistent à donner/vendre ce qui ne me sert plus. Aujourd’hui il s’agit donc pour moi de l’application quotidienne post-désengorgement.

Si vous n’en êtes pas encore là mais encore au désencombrement je vous conseille de ne pas griller les étapes. C’est important de faire dans l’ordre je crois, pour ne pas se décourager en chemin, cet article qui présente un peu les bases du zéro déchets, peut d’ailleurs vous intéresser.

Bref, reprenons, la cuisine est une des premières pièces je trouve où il fait bon de se lancer, c’est pas la plus simple (y’en a t’il vraiment une, c’est fou ce qu’on accumule mamie lulu radote).

C’est pas forcément simple la cuisine parce que déjà il faut changer sa consommation, on fait plus les courses pareil c’est donc déjà un gros changement… Bon j’avoue que de ce côté là pour moi ce n’était pas le plus marquant, j’achetais déjà beaucoup d’aliments en vrac (merci l’alimentation végé) et allait à la cueillette bio autant que possible (ou au marché, mais c’est un peu moins évident je trouve avec une vie active).

Ensuite, il faut réduire ses déchets en consommant responsable (t’inquiète Georgette t’emballe pas je vais revenir point par point) en réduisant sa consommation à ce que nous consommons vraiment pour éviter le gâchis alimentaire. Pour ça ya pleins de petites astuces pour réduire ses déchets toutes bêtes.

Enfin, il faut avoir une certaine organisation quotidienne quand même, c’est vraiment le point qui peut paraître je pense le plus compliqué. Pour certains c’est de devoir prévoir les choses à l’avance et faire preuve d’organisation n’est pas forcément donné à tout le monde. Je vais vous donner mes impressions et mes idées aussi pour palier à ce souci.

Un mode de consommation zéro déchets : Kesako ?

 

Les courses en vrac

Pour commencer à réduire simplement mes déchets et adopter une consommation plus éco-responsable (ça fait bobo hein ^^ je me la pète maintenant) j’ai commencé par réaliser mes sacs en tissu pour éliminer (bannir youpiii !) les sacs plastiques. Je me suis renseignée, même à Carrefour c’est possible de venir avec vos sacs en tissu, tant que l’étiquette est clairement en évidence et qu’ils peuvent contrôler que c’est bien le bon produit scanné et pesé, ça leur pose pas de problème (j’ai pas vérifié auprès des autres groupes distributeurs mais je pense que c’est la même chose si vous leur expliquez votre démarche, ils sont plutôt conciliants et même que les caissières engagent la discussion autour de ça, donc les courses deviennent plus « humaines »). Bref, ya plus AUCUNE excuse de prendre un sac en plastique pour y mettre ses légumes et fruits d’autant plus que je vous propose un super tuto DIY pour réaliser des sacs à vrac.

Les sacs à vrac

Pour réaliser vos sacs à vrac (de riz, légumineuses, pâte, farine, sucre etc…) je vous conseille d’opter pour des petits sacs en coton bio ou bien des sacs en lin. Le lin est particulièrement utile pour les matières très fines comme la semoule par exemple. le coton fonctionne très bien pour le reste sinon.

sac_vrac

  1. Commencer par découper un rectangle de 60 cm sur 30cm dans votre tissu (j’ai utilisé pour ma part un vieux drap).
  2. Plier le tissus en deux dans le sens de la longueur.
  3. Coudre les bordures.
  4. Pour le haut de votre petit sac il vous suffit de rabattre les bordures sur 1cm vers l’intérieur et d’effectuer une couture.
  5. Glisser un cordon dans la couture.
  6. Votre sac à vrac est fin près, il suffit de serrer le cordon quand vous souhaitez le fermer.

zero_dechets_cuisine

Pour réaliser des sacs à vrac pour vos légumes et fruits c’est tout aussi simple, toutefois il faut que vous utilisiez un tissu filet pour cela. Pour ma part, j’ai par exemple recyclé un rideau à dentelle dont je ne me servais pas. Cela fait de jolis petits sacs à fruits à la fin tout fleuris (en plus la tringle du rideau sert pour passer le cordon si vous voulez un tuto plus détaillé, demandez le moi en commentaire mes noisettes)… Maintenant quand je pars en course j’ai mes cabas et à l’intérieur mes sacs à vrac, sacs à pain et sac à fruits/légume… Et sincèrement, c’est déjà pas mal de déchets évités, ce qui est plaisant quand on commence la réduction de déchets dans la cuisine c’est que les résultats sont rapidement visibles !

 

 

Une consommation responsable

 

Le gâchis alimentaire

Ce que j’appelle consommation responsable, c’est une consommation réfléchie, en gros, il s’agit de pas être la bonne ménagère imaginée par le publicitaire qui va craquer sur un objet marketing « parce que je l’ai vu à la télé ». Il s’agit de réfléchir et ne pas se laisser dicter sa conduite par une impulsion passagère, un craquage en bonne et due forme qui nous pousse à poser des articles dans le caddie dont on à pas besoin. Et ça vraiment c’est le point le PLUS important dans la cuisine pour réduire ses déchets. Sincèrement on a souvent tellement de nourriture dans nos placards qu’on pourrait se nourrir sans aller en course, la seule différence c’est que nous y allons parce que nous n’avons plus nos trois produits habituels, parce qu’on a envie d’une sucrerie ou je ne sais pas quoi d’autre encore. En réalité, on mange deux fois mieux, plus sainement, on gagne ÉNORMÉMENT d’argent simplement en achetant ce qu’on va réellement manger et pas ce qu’on a pas…

Cette démarche permet de faire des économies et donc de manger mieux, mettre plus d’argent dans la qualité (c’est toute la logique du less is more) mais aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire. Et franchement rien que ça, quand on sait que toute les 5 secondes un enfant africain meurt de faim je trouve que ça prend vraiment tout son sens…

Les deux tiers des enfants du monde meurent de faim, alors même que le troisième tiers crève de son excès de cholestérol – Pierre Desproges

Acheter le nécessaire

Bizarrement, on ne connait plus la famine en France et pourtant on remplit nos placards comme par peur de manquer de quelques chose. J’étais la première à acheter des kilos de sucre et farine, des boîtes de conserves et remplir mon caddie il y a encore quelques mois, donc ne vous méprenez pas mes noisettes, c’est pas un jugement, plutôt une constatation…

La première astuce pour acheter le nécessaire c’est déjà d’identifier ce dont on a vraiment besoin. Et pour ça je vais vous partager notre astuce avec Ben : chaque semaine on réfléchit à ce qu’on va manger, on prépare nos listes de recettes qu’on veux faire.

Comment on fait ?
  • On commence par prendre notre planning (comme je suis super cool je vous l’ai mis en PDF à la fin de l’article pour que vous puissiez l’imprimer) avec tous les jours notés et les repas.
  • Une fois qu’on sait combien de repas nous aurons à préparer, on passe à ma partie préférée, la recherche des recettes, on liste l’ensemble des plats qu’on va manger la semaine.
  • On réunit tous les ingrédients et on compte (2 courgettes + 3 oignons + 1 verre de riz…)
  • On liste séparément les ingrédients frais et périssables, des ingrédients longue durée pour plus de facilité dans le magasin et ne rien oublier (je vous ai aussi mis le PDF imprimable de la liste des ingrédients vous pouvez facilement le personnaliser).

Astuce : Il est possible de ne pas trouver toujours son ingrédient, il faut donc toujours avoir 2 recettes secours.

Inconvénients Avantages
  • ça prend un peu de temps
  • ça demande de l’organisation surtout au début
  • on fait beaucoup d’économie
  • plus de gâchis alimentaire
  • on sait toujours quoi faire à manger
  • donc on gagne du temps
  • on mange plus sainement avec des ingrédients toujours frais
  • on mange tout le temps varié
  • on mange plus équilibré
  • moins de craquage impulsif

Acheter des légumes/ fruits de saison

L’intérêt d’acheter des légumes et fruits de saison, c’est déjà plus frais, c’est un atout pour le porte monnaie mais aussi pour la planète car les fruits or saison viennent souvent du fin fond du bout du monde par avion, bonjour la dépense en CO2 ! On imprime donc par mois les fruits et légumes de saison et on fait ses recettes en fonction. (le calendrier est imprimable en fin d’article)

fruits_et_legumes_saisons

 

Bien conserver ses produits

Pour éviter un max le gâchis alimentaire, il faut donc apprendre à bien ranger son frigo déjà, mais aussi quelques astuces pour conserver plus longtemps ses produits frais.

Bien ranger son frigo

ranger_frigo

Bien conserver ses produits frais

Ça passe par des petites astuces toutes simples pour certaines, cela relève du bon sens mais pour d’autres faut vraiment le savoir.

ranger_son_frigo

  • Quand on veut conserver un avocat coupé toujours le mettre avec un oignon
  • Mettre toujours les baies dans un bol de vinaigre ça les garde comme à la cueillette
  • Comme vous avez pu le voir en photo Pinterest en début d’article, pour conserver les herbes fraiches placez les dans un bac à glaçon avec de l’huile d’olive cela vous ferra des cubes à fondre dans vos pâtes, légumes ou autre (pratiques et délicieux)
  • Conserver toujours les pommes de terre avec les pommes ça les évitera de germer
  • Acheter votre pain frais et congelez le frais, lorsque vous le décongèlerez, il sera toujours aussi frais et cela évite d’aller à la boulangerie tous les jours.
  • Ne pas placer les tomates au frigo
  • Mettre du film plastique sur les queues de bananes évite qu’elles noircissent
  • Placer toujours les citrons dans l’eau dans un bocal et ils resteront frais et juteux
  • Pareil, les olives se conservent mieux dans l’huile d’olive
  • Placer toujours les asperges fraîches les pieds dans l’eau

 

Les petit PDF que vous pouvez imprimer :

 

Voilà mes noisettes, un peu de mon parcours dans le zéro déchets, si vous avez des idées encore pour améliorer la cuisine minimaliste, si vous avez simplement envie de réagir par rapport à quelque chose que j’ai dis, je vous laisse la parole en commentaire. Dans un prochain article je vous donnerai mes produits d’entretiens de la maison naturels bien sûr et écologiques pour que la maison sente bon et frais sans bactéries et au naturel.
Noisettement vôtre 🌰

Puis pour vous inspirez dans le minimalisme et vous donnez des idées voilà une petite galerie d’image Pinterest…

Comments (15)

  • Merci c’est génial!!

    Répondre
  • Oh super cet article, merci de m’avoir pris au mot, ça va trop me motiver !
    Tout d’abord ton article est super bien fait et vraiment complet. Moi aussi j’ai appris pleins de trucs pour la conservation que je ne connaissais pas. J’achète beaucoup en vrac également et je me dis à chaque fois qu’ il faut vraiment que je me face des sacs en tissus. D’ailleurs je me demande pourquoi ils en vendent pas à la place des jetable dans les magasins bio (je vais suggérer l’idée dans celui près de chez moi)
    Hâte de voir la prochaine pièce en mode minimaliste 😉

    Répondre
  • Coucou , alors déjà félicitation car pas évident de réduire ses déchets ! Ici pas facile avec mon homme et mes enfants omnivores et grands fans de l’industriels ! Je fais déjà mes meus à la semaine pour mes hommes et c’est vrais que depuis que je fais ça , il y a beaucoup moins de gaspillage , reste à le faire pour moi , je vais donc aller voir ton pdf ! J’adore l’idée de tes petits sacs en tissus ! Malheureusement je n’ai pas de vendeur en vrac par chez moi , le plus proche est à 50 km ,penses tu que ça se conserve bien j’en prends une bonne quantité quand j’irais dans cette ville ? Tes articles me plaisent beaucoup , toujours très intéressant !

    Répondre
    • Oui ma noisette les vrac de riz, farine etc… sont des denrées qui durent des années si on les conserve à l’abri de l’humidité donc dans des bocaux hermetique c’est parfait. Tu peux donc sans problème faire tes petites réserves. A très vite 🙂

      Répondre
  • Bonjour,
    Comme toi, depuis quelques mois j’essaye de réduire mes déchets : une copine m’a donné de vieux bocaux qui trainaient dans la cave de maman (certains bocaux étaient datés de 1976 !!!). J’ai même recyclé la cagette (d’époque elle aussi !) en étagère vintage où j’y mets mes livres de recettes et quelques objets déco… Comme toi, j’ai fais mes petits sacs en tissus, j’achète au maximum en vrac, j’organise mes repas, je cuisine beaucoup (je vais même essayer de faire mes petits pains)… Il ne me reste plus qu’un composte d’appartement (mais je regarde sur internet pour m’y mettre bientôt j’espere).
    Quant àmes placards et mon frigo, ils sont remplis de jolis bocaux. Je trouve ça plus joli, en plus d’être « écolo »…

    Répondre
    • Coucou ma noisette, ça doit être bien joli chez toi, j’adore chiner depuis toujours alors tu as touchée une corde sensible chez moi… En tout cas ta réduction de déchets parait plus que bien parti, as tu peser tes poubelles en mode avant/après pour voir l’évolution ? j’imagine que déjà la réduction de tes déchets est visible à l’oeil nu… Pour le composte n’hésite pas à demander à ta ville, ils en fournissent parfois ou bien il existe des points de dépôt de composte, si tu habites en copropriété tu peux en faire poser un aussi c’est une alternative…:)

      Répondre
  • Merci pour toutes les petites astuces de conservation des produits ! Je viens de me rendre compte qu’à part pour les tomates, je n’en connaissais … aucune 🙁
    J’ai hâte de lire tes astuces minimalistes pour les autres pièces de la maison !!!

    Répondre
    • Merci ma noisette pour ton retour 🙂
      Heureusement il est jamais trop tard pour bien faire et apprendre donc maintenant que tu sais je suis sûre que ta cuisine sera encore mieux rangée 😉 A très vite j’espère !

      Répondre
  • J’aime vraiment beaucoup ton blog ! Je m’intéresse au minimalisme également.
    J’ai déjà beaucoup réduit mes déchets dans la cuisine en achetant en vrac (j’ai aussi mes sachets en coton, acheté parce que je ne sais pas coudre. Il va falloir que je m’y mette un jour!). Mais je ne me sens pas de planifier mes repas parce que je fonctionne à l’inspiration du moment et aussi parce que souvent j’ai de nouvelles choses qui se calent dans mon emploi du temps et bouleverse le dîner que j’avais en tête (par exemple mon frère qui se tape l’incrust’, je finis plus tard que prévu au boulot…). En revanche, j’achète moins de produits périssables, quitte à retourner acheter des légumes en cours de semaine (l’avantage c’est que je travaille en centre-ville et je peux faire un saut au magasin bio sur ma pause déjeuner). Je regrette qu’on ne puisse pas encore tout trouver en vrac, comme les différentes sortent de farine, la cacao en poudre…
    Je vais me mettre sérieusement au désencombrement en février, j’aurais plus de temps libre normalement.

    Répondre
  • Bonjour Noisette !
    J’ai découvert ton blog il y a un ou deux jours et j’en suis déjà fan. Je t’avoue que j’aimerai bien diminuer mes déchets dans la cuisine, j’ai de l’aide d’ailleurs (merci la lapine ^^), mais j’ai du mal à m’y mettre. J’arrête déjà de prendre à chaque fois de nouveaux sacs plastiques que ça soit en grande surface comme chez mon maraîcher et je réutilise les anciens. Il faut vraiment que je me motive à faire ces sacs en tissus. Ton vrac tu l’achètes dans quelles enseignes ? Généralement c’est qu’en magasin bio qu’on en trouve.
    Ce qui est sûr c’est que je vais continuer à te lire ! Et ça va me motiver.

    Répondre
    • Bonjour ma noisette, Merci pour ton gentil retour sur le blog et l’article ça fait toujours très plaisir 🙂 Pour la réduction de déchets (quelle chance d’avoir une lapine ça aide énormément ^^) tu fais déjà de bons effort en réutilisant tes sacs en plastiques c’est déjà un pas… Bien sur je peux que t’encourager à te mettre à la couture (ou bien d’acheter des sacs en coton si tu préfères, que tu n’as pas le choix) car je suis pas trop pour mettre des aliments dans le plastique c’est vraiment un truc que je boycotte un max.
      Pour le vrac j’achète principalement en magasin bio pour ce qui est riz, farine, sucre etc… car quand à acheter moins autant acheter local et meilleur qualité, après pour mes légumes et fruits cela dépend des fois (cueillettes, panier gourmand il y’en a souvent dans les villes chaque semaine tu peux reserver un pannier de légumes et fruits de saison…). Mais je crois que tu peux trouver des vrac y compris en grande surface au rayon bio, je sais qu’il y en a dans certains auchan… sinon voici une adresse mail pour trouver dans ta ville les magasins vracs ou s’il existe un projet : http://daybyday-shop.com/boutique

      voilà j’espère que j’ai répondu correctement à tes questions. A très vite j’espère !

      Répondre
      • Justement je suis allée sur ce site mais il n’y a rien près de chez moi :/ Le Auchan qui est en bas de ma rue fait du vrac mais pas en bio mais au moins il y a quand même du vrac. Pour les sacs c’est plus de la flemme parce que je sais coudre à la machine. Mais c’est décidé demain je vais acheter du tissus et faire mes sacs et je suis certaine que je serais toute fière avec mes beaux sacs uniques la prochaine fois que je ferrais mes courses ^^ Grace à toi !

        Répondre
        • Oh tu es mignonne grâce à toi surtout ^^ faut s’y mettre après c’est bon une fois lancée, tu me montreras ton résultat sur la page fb ou insta quand tu les auras fait. A très vite 🙂

          Répondre
  • Super article ! On apprend plein de tuyau utile. Je ne suis pas du genre à tout commenter, mais quand ça me plaît je le fais de bon coeur. Tes démarches responsables sont vraiment source d’inspiration ! @leofaitsavie

    Répondre
    • Oh merci beaucoup ma noisette ! bonne soirée et à très vite j’espère…

      Répondre

Write a comment