10 conseils pour une maison plus minimaliste

Coucou mes noisettes, je vous retrouve aujourd’hui avec un nouvel article de tous mes tips pour une vie avec plus de simplicité. Vous le savez, j’aspire à une vie minimaliste depuis plusieurs années, plus de 6 ans maintenant que je me suis dirigée avec Ben vers cette vie. Le minimalisme, c’est plus que simplement une tendance déco et j’espère dans cet article vous montrer en quoi c’est un mode de vie épanouissant.

illustration-vegetale-feuilles

Qu’est ce qu’une maison minimaliste ?

Une maison minimaliste, c’est avant tout une maison désencombrée. Plus précisément, une maison qui ne s’encombre pas de superflus inutile au quotidien. Attention, pour autant il ne s’agit pas d’une maison vide, plutôt d’une maison avec le nécessaire. Tout le monde possède sa propre vision du “nécessaire”, et elle est tout à fait évolutive dans le temps et à travers les étapes de vie de chacun. C’est pourquoi je suis contre la définition que certains auteurs attribuent au minimalisme (comme Dominique Loreau ou Bea Johnson) et je pense que c’est à chacun de fixer ses besoins et limites en essayant chaque jour de se challenger et de sortir de sa zone de confort.

Le minimalisme c’est pas Marie Kondo, pas plus que Bea Johnson ou Dominique Loreau. Le minimalisme c’est ton choix et c’est à toi de le construire

Personnellement, je considère ma maison comme minimaliste, aujourd’hui, précisément parce que nous ne sommes pas dans l’accumulation d’objets. En effet, chaque fois que nous faisons un achat, nous l’envisageons dans sa durabilité (Va t-il être durable ? En aurais-je besoin régulièrement ?), nous envisageons aussi les objets en fonction de leur incidence dans notre vie.
Comme vous pouvez le comprendre, nous n’avons pas qu’une vision utilitariste du minimalisme. Le minimalisme c’est pas forcément des étagères et des tiroirs vides. Au contraire, si vous vivez dans un petit espace ça peut être une vie très minimaliste et vos tiroirs et placard peuvent être remplis !

illustration-vegetale-feuilles

Apprendre à avoir moins pour avoir mieux

Lors de notre dernier déménagement à Lyon, nous avons fait le choix d’un petit appartement, nous nous étions fixés un T2 de maximum 50m2. Pourtant, nous n’avions pas toujours eu le goût des petits espaces. En effet, on tombe vite dans la course à “plus grand”, parce que l’évolution de la carrière le permet, parce que c’est plus intéressant économiquement, parce que socialement la chambre d’amis c’est un vrai “plus”.

Mais après avoir habités dans plus de 70m2 à deux, nous avions fait un constat. Plus l’espace de vie est grand, plus la tendance à consommer et à acheter augmente (bah oui Georgette faut bien les décorer et les aménager les mètres carrés). Et clairement, après 4 ans de vie dans cet appartement, clairement, en aucun cas je ne regrette notre choix. Les mètres carrés ne manquent pas, pourtant, cela n’était pas inné, nous avions tous les deux grandi dans des grandes maisons et je pense qu’instinctivement nous avions peur d’être à l’étroit dans un petit appartement.

Pour vivre dans un petit espace, il faut uniquement être plus astucieux, penser à la polyvalence des objets, aller à l’essentiel. Par ailleurs, c’est justement ce retour à l’essentiel qui m’apaise l’esprit au quotidien. S’il y a bien un constat que je fais c’est que j’ai gagné du temps, des minutes précieuses à ne plus faire de choix pour tout. Avoir moins de choix, c’est hyper reposant d’un point de vu cognitif, notre cerveau est déjà largement sollicité pour des tâches complexes toute la journée sans avoir à lui demander de choisir entre dix mille objets du quotidien. On ne se rend plus compte, mais choisir entre 10 stylos, quelle vaisselle utiliser, quels drap mettre… Ce sont des choix que l’on opère tout au long de la journée et qui nous prennent de l’espace mental et de l’énergie.
Autre chose, nous avons un ménage facilité, parce que qui dit moins d’objet, dit moins d’entretien, là encore quel gain de temps et d’énergie !

illustration-vegetale-feuilles

10 astuces rangement et déco pour une maison minimaliste

1. Faire l’achat d’un composteur

J’ai investi dans un composteur pour réduire mes déchets, parce que les déchets organiques, lorsqu’ils sont jetés dans la poubelle classique, sont incinérés. Ils coûtent donc en énergie à notre environnement, alors même qu’ils pourraient être utilisés pour améliorer l’état de nos sols. Bien sûr, si vous avez une maison, vous connaissez sûrement déjà et en possédez déjà un dans votre jardin j’imagine. Mais si comme moi vous êtes en appartement, plusieurs solutions s’offrent à vous et il est tout à fait possible de concilier vie urbaine avec compostage.

  • Le composteur de votre ville

Dans toutes les grandes villes et même certaines plus petites communes on trouve des composteurs de ville / de quartier en libre accès. Ainsi il est tout à fait possible de faire une poubelle de déchet organique qu’on dépose une fois par semaine au composteur. Personnellement, j’ai opté pour cette solution car je ne me sentais pas à l’aise avec le lombric-composteur et j’avais peur de pas réussir à tenir mes vers en vie ou que les chats cherchent à les manger.

  • Le composteur d’appartement et balcon

Pour ce type de composteurs et en ayant discuté avec des copines, je vous conseille un lombric-composteurs car il n’y a pas plus efficace qu’eux pour faire un bon terreau et avoir un jus pour vos plantes. J’hésite d’ailleurs à investir pour plus d’indépendance personnellement mais c’est encore en réflexion, parce que pendant les vacances d’été très souvent mon composteur de ville est fermé.

2. Harmoniser les palettes de couleur

En harmonisant les palettes de couleurs dans votre logement, vous obtiendrez visuellement un aspect plus esthétique. Partir sur une palette de teintes permet d’avoir un rendu plus harmonieux dans l’intérieur. Les études ont révélé que l’être humain aime naturellement la symétrie et les nuances proches de couleurs, cela crée un sentiment d’harmonie et c’est essentiel au bien être.

Je vous conseillerai donc de créer des palettes de nuances de vos 3 teintes préférées et de tourner autour lors de vos achats de meubles et décorations. Lors d’un emménagement ou d’un gros changement d’intérieur, la meilleure chose est de créer des tableaux d’inspirations Pinterest ou encore un carnet avec vos projets et envie à la manière d’un architecte, vous construirez alors votre projet avec plus de cohérence.

Voici quelques exemples de palettes :

plaette-maison-minimaliste

3. Un rangement de bibliothèque plus minimaliste

Ce petit exemple de rangement illustre parfaitement le point précédent. En effet, les livres sont des objets qui me sont indispensables et je ne me vois pas m’en passer, pour autant ils ont tous des couvertures très différentes, parfois même moches, souvent colorées. Ainsi, une bibliothèque ne donne pas visuellement un aspect très harmonieux. Pour contrer cela, j’ai pris l’habitude de ranger mes livres sur leur tranches par ordre de grandeur. Cela me permet d’avoir une bibliothèque dans les tons de blancs et crèmes. C’est d’ailleurs très souvent intriguant pour mes invités lorsqu’ils la découvrent pour la première fois.

4. Le rangement des vêtements au fil des saisons

J’adooooore les vêtements vintages, je peux même dire que la mode est ma seule consommation excessive (bon avec les yaourts végétaux aussi j’avoue). J’essaye de travailler sur cela, mais j’aime beaucoup trop avoir des vêtements pour être le genre de fille qui a une garde robe capsule de seulement 30 pièces toutes saisons confondues. Afin de limiter mon impact tout de même, je n’achète qu’en seconde main ou dans des marques de mode éthiques si jamais je ne trouve pas mon bonheur en friperies. Mais j’avoue que la mode reste mon pêcher mignon !

J’ai donc mis en place un roulement à l’année afin de ranger et stocker idéalement mes vêtements sans qu’ils encombrent mes placards. Tous les vêtements qui ne me sont pas utiles pendant la saison sont stockés sous housse sous mon lit. Ainsi, tous les jours, je n’ai accès qu’aux vêtements que je porte vraiment. Si un vêtement n’a pas été porté pendant toute une saison ou très peu, moins de 10 fois, alors je m’en détache en le revendant sur un site de seconde main.
Ce que j’apprécie énormément avec ce système de rangement de vêtement minimaliste c’est qu’on prend énormément plaisir à ressortir les vêtements à chaque saison et redécouvrir les “nouveautés” pas si nouvelles, des prochains mois. Chaque fois je connais pourtant mes affaires mais c’est le même émerveillement, le même que lorsque chaque année je redécouvre mes décorations de Noël.

5. Optez pour des meubles maison sur mesure

Pour avoir un intérieur qui vous ressemble, rien de tel que de le créer à votre image ! Ainsi cet été, je vous avais partagé notre rénovation de meuble qu’on avait eu gratuitement. Nous sommes avec Ben d’ailleurs à la recherche de notre prochain sauvetage de meuble “sur mesure”, autant utiliser le confinement actuel pour des occupations chouettes surtout avec les journées qui rallongent.

Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un peintre, vous pouvez aisément trouver d’autres alternatives. Par exemple, 4 parpaings et deux planches de bois aggloméré permettent de faire facilement un meuble TV, une bibliothèque, ou un meuble de plantes. De plus ce genre de choix est durable car vous pourrez facilement adapter ce “meuble” à votre prochain logement, prochain besoin.

6. Privilégier les matières naturelles

Dans un soucis de durabilité et d’écologie, je vous conseille de privilégier autant que faire se peut les matières naturelles ou brutes.

Personnellement, je privilégie souvent le bois (non exotique pour ne pas participer au carnage lié à l’exploitation des éléphants), je trouve que c’est une matière qui est noble et permet énormément de possibilités si on trouve un artisan qui peut le travailler ou une boutique quincaillerie qui peut faire les découpes nécessaires.

7. Astuces de rangement minimaliste

J’en profite aussi pour vous partager quelques unes de mes astuces de rangements minimalistes.

Le conseil minimaliste pour le rangement des draps 

J’ai pris l’habitude de ranger mes parures de lit à savoir, drap, drap housse, taie ensemble en les glissant dans la taie d’oreiller correspondant, cela permet d’avoir les ensembles bien organisés dans les placards. Ainsi visuellement je trouve tout de suite le lot de draps que je souhaite. J’ai remarqué que mes copines ne le faisaient pas spécialement et que parfois elles mettent du temps à trouver le drap housse qui convient à la parure.

Le conseil minimaliste pour le rangement des draps de bain 

Dans la salle de bain, je ne plie pas les serviettes mais je les roule comme dans les spa. Pour cela il suffit de plier la serviette en 2 dans sa largeur puis de la rouler dans sa longueur. Visuellement c’est plus esthétique, je trouve, que d’avoir des serviettes pliées dans la mesure où elles n’ont pas toutes la même taille et quel gain de temps lors du rangement.

Le conseil minimaliste pour le rangement du bureau

Souvent deux choses traînent sur un bureau : les papiers et les fils de chargement. Pour les papiers, le mieux est d’effectuer régulièrement un tri (voir dans les points suivants) et de les ranger dans des caisses de rangement prévues à cet effet. Je vous conseille aussi d’opter pour un classeur de maison avec toutes les informations de base, cela vous évitera d’avoir à sortir vos papiers de la caisse à chaque fois.

Que contient un classeur de maison efficace : (il est aussi très utile en cas de perte de papier !)

  • une facture électricité de moins de 3 mois
  • Un justificatif de domicile (Bail d’habitation, taxe d’habitation…)
  • une feuille avec tous vos codes et mot de passe des différents contrats que vous possédez (gaz, électricité, assurance habitation, banque, crédit, assurance professionnelle…)
  • Un avis d’imposition
  • RIB
  • Photocopie de votre carte d’identité
  • Photocopie carte vitale
  • Photocopie du livret de famille le cas échéant
  • Photocopie du passeport
  • Photocopie carte spécifique que vous avez et qui vous sont régulièrement demandées (carte professionnelle, carte étudiant, carte de presse, diplomatique…)

8. Donner plusieurs rôles aux objets, opter pour des objets polyvalents

Un des points qui me parait le plus “coller” avec cette démarche de vie minimaliste. C’est l’idée de donner aux objets plusieurs rôles. Ainsi, je ne me demande pas seulement “Que fait cet objet ?” mais plutôt “Que fait cet objet que d’autres ne feraient pas ?”

Par exemple, ma lampe de chevet est une lampe en cristaux de sel de l’Himalaya. Bien-sûr, elle me sert à avoir une lampe le soir (Que fait cet objet ?) mais on lui prête aussi des vertus intéressantes d’un point de vue bien-être (Que fait cet objet que d’autres ne feraient pas ?) : Réduction des ions négatifs générés par les appareils électro-magnétiques, réduction des problèmes respiratoires (toux et asthmes), aide sur le sommeil. Dans la mesure où il me faut une lampe autant donc opter pour une version qui présente des bénéfices.

9. Faire du tri régulièrement

C’est là où nous ne sommes pas égaux. Certains vont accumuler énormément en peu de temps, par sentimentalisme souvent et vont avoir des difficultés à se débarrasser des objets qui sont entrés dans leur vie. À l’inverse d’autres adoreront trier et faire le vide. N’hésitez pas d’ailleurs à me dire de quelle team vous êtes ?

Personnellement, j’ai l’habitude de faire un tri à chaque saison, notamment pour ne pas accumuler de la paperasse ou des documents numériques qui ne me sont pas utiles. Ce minimalisme digital, je vous en reparlerai bientôt, de sa nécessité ainsi que de son impact. Comme je vous en parlais plus haut, j’effectue aussi un tri des vêtements de saison non portés.
Toutefois je prends aussi un week-end entier à l’arrivée de chaque nouvelle saison pour nettoyer l’ensemble de la maison “comme si je déménageais” (oui j’ai toujours trouvé qu’on nettoie incroyablement bien quand on déménage ^^), c’est l’occasion de vider les placards, trier, recycler et réparer ce qui peut l’être (ampoules, médicaments, appareils électriques, batteries, piles…). Ce rituel me permet de maîtriser mon rangement, j’ai vraiment remarqué que les fois où je ne l’avais pas fait, que tout partait en free-style au bout de quelques semaines, le bazar s’installe, souvent, car des objets ne sont pas nécessaires (ou à l’inverse qu’il manque un objet très utile).

10. La routine et les rituels

Mettre en place un calendrier de rangement, de lavage ou de machine ça peut être un bon début si vous avez du mal à être rigoureux dans ce domaine. Pour ma part, je prends le parti de dire que mettre de la joie et de l’envie dans nos actions, permettent d’envoyer des signaux positifs à notre cerveau qui nous encourage à les répéter. Ainsi comme je l’aurai fais avec les enfants, je met en place des rituels de coucher et de réveil, des rituels de ménages, des rituels de repas…

Bonus : S’inspirer

Je me nourrie avec des blogs, des livres ou des chaînes youtube qui me présentent un mode de vie que je trouve inspirant et qui me boost au quotidien. L’inspiration est une énorme source de motivation. Plus l’on s’inspire, plus on aspire à évoluer et sortir de sa zone de confort, enfin c’est tout du moins ce que je crois. L’inspiration est un canal d’apprentissage pour moi et sur moi-même et les étapes qu’il me reste à franchir. J’espère donc que cette sélection saura vous mettre aussi un peu d’émerveillement et de motivation dans votre quotidien.

Chaînes Youtube minimalistes inspirantes

  • Une chaîne que j’adore qui présente comment vivre astucieusement dans un petit espace : Never too small 
  • Un blog qui présente aussi sur youtube des appartements inspirants : Hello Blogzine
  •  La chaîne naturo et éco-responsable en pleine expansion de Angélique : Shake your nature

Les Instagram minimalistes inspirants

  • Une famille française minimaliste et zéro déchet : Maison Minimaliste
  • Mélanie qui partage sa vie minimaliste : Lilyfairly
  • Deux soeurs qui partagent leur conso zéro déchet et minimaliste : C.lairdutemps

Cet article t’a plu épingle-le sur Pinterest !

petits mots pour “10 conseils pour une maison plus minimaliste

  • Avatar
    Répondre Marie 21 mars 2020 at 18 h 16 min

    Bjr, Je le trouve super intéressant votre article. J ai une grande maison, j ai l impression de ne jamais en finir de trier de ranger de nettoyer. Ça m épuise. Je vais approfondir les pistes proposées. Merci bcp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.