L’école Montessori, une pédagogie positive

Coucou je vous retrouve aujourd’hui avec un thème d’article que je n’ai pas l’habitude de faire… Mais je tenais à vous l’écrire car c’est un sujet qui m’intéresse particulièrement du fait de mes convictions et de mes objectifs de vie.  Vous le savez pour certaines, à la fin de cette année scolaire j’aurais (si tout va bien) mon diplôme en droit et je m’orienterais vers un autre domaine : l’enseignement. Je dois vous avouer que je ne m’y retrouve plus avec mes convictions en droit, je supporte difficilement de voir certaines injustices et les débouchés concernant le droit animal sont quasiment inexistants. Au niveau droit de l’environnement, on devrait plutôt appeler ça droit à polluer (vous comprendrez l’ironie). J’ai donc réfléchi à une réorientation professionnelle vers quelque chose qui correspond plus à mes convictions, je me suis donc dirigée vers le monde de l’enseignement. Je vais donc dès septembre prochain préparer le concours pour devenir institutrice. Mon objectif est de faire une formation par la suite en enseignement Montessori afin d’en faire bénéficier les enfants que j’aurais dans l’enseignement public.

Pourquoi je choisis l’enseignement ?

Outre le fait que j’aime le contact avec les enfants que je trouve innocents et tellement altruistes. Les thèmes comme la protection de l’environnement, la biodiversité, la maltraitance animale sont des sujets qui les touchent indépendamment des considérations matérialistes.

Je crois en plus que les enfants sont notre futur et c’est pour ça que leur éducation du respect et de la tolérance est si importante. J’aimerai essayer que chaque enfant croit en lui à la fin d’une année d’apprentissage avec moi et surtout grâce à l’enseignement Montessori.

L’enseignement Montessori kesako ?

Maria Montessori était une docteur italienne qui a mis en avant l’enseignement positif en créant du matériel et des écoles. L’intérêt d’une telle école est d’apporter à l’enfant, quel qu’il soit, car la pédagogie Montessori est adaptée à tous les enfants (qu’ils soient en avance comme en retard), un environnement favorable, adapté dans le but de lui donner le goût d’apprendre, de développer son sens de l’effort et son autonomie.

Ça parait bobo pour certains (oui oui j’ai entendu ça) mais ça n’a rien de « bobo » c’est au contraire très valorisant car  on voit ses propres progrès… En fait l’enfant corrige lui même ses erreurs, et comprend donc qu’elles font partie intégrante du processus d’apprentissage. Ainsi il se sent sécurisé et gagne en estime de soi. Certaines écoles Montessori proposent même des enseignements bilingues ou trilingues.

tableau

Mais actuellement en France…

Personnellement en France je trouve que l’enseignement est trop académique (prof devant la classe, classe silencieuse, notation des copies, classement des élèves, récitage de cours…) si bien qu’on intègre très tôt que lorsqu’on a faux à un exercice c’est mal, c’est un échec, si l’on se trompe c’est que l’on a pas assez travaillé, que l’on a pas compris la leçon, c’est quelque chose de frustrant et négatif.

On peut observer quelque chose d’étrange, plus les années passent dans la scolarité (suffit juste d’aller dans une classe de collège), moins les enfants participent en classe, moins ils posent des questions (des fois qu’ils fassent une erreur, malheur !). Pour certains, même, la peur de l’échec entraine un décrochement scolaire. J’ai notamment assisté à cela pendant mon bénévolat en collège (avec l’association Zup de Co, gommons les inégalités) Axel, mon 4ème, était convaincu d’être un « bon à rien », c’est dur d’entendre cela dans la bouche d’un gamin de 12-13 ans qui ne fait que commencer dans la vie non ? Si on réfléchit plus loin, est-ce qu’un jour Axel qui se voit comme un bon à rien osera lancer une entreprise, postuler à un job épanouissant ou se lancer dans un de ses rêves ? C’est vraiment ça que je cherche à atténuer, il n’y a pas d’enfants stupides il n’y a que des adultes impatients…

Une petite vidéo pour comprendre…

 

Et Montessori en France ?

Malheureusement les écoles Montessori ne sont pas nombreuses en France car elles ne sont pas subventionnées par l’Etat. Trouver une école n’est pas toujours facile et quand c’est le cas, c’est un budget car n’étant pas du tout subventionnée pour exister, acheter le matériel etc… le prix s’en fait ressentir (d’où le fait que je souhaite me former mais travailler dans le public pour l’égalité des chances). Si vous avez les moyens et qu’une école existe, évidemment je vous encourage à vous renseigner davantage.

Si ce n’est pas votre cas pour l’une ou l’autre des raisons ci dessus, il existe des moyens de mettre en place simplement chez soi l’enseignement Montessori, cela apporte une approche de la méthode en plus de l’enseignement traditionnel français. On trouve par exemple du matériel pour apprendre à lire avec Montessori, pour apprendre à compter etc… Tout y est toujours très ludique ce qui est particulièrement intéressent pour l’enfant qui apprend en s’amusant.

Quelques liens et ouvrages utiles…

Voilà mes noisettes j’espère que cet article vous aura plu, qu’il vous aura donné envie de creuser davantage si vous avez des enfants, n’hésitez pas à en parler dans votre entourage pour partager les belles valeurs de Montessori. Je dois avouer que les gens sont en général très ouverts à la discussion et approuvent pour la plupart cette façon d’enseigner. D’ailleurs si vous avez des expériences en école Montessori, si vous avez essayé avec vos enfants, si vous avez des témoignages, ils sont tous les bienvenus en commentaire, y compris concernant l’enseignement et votre vision de l’école en France ou même à l’étranger je serais ravie d’échanger avec vous.

Comments (21)

  • Ah, moi aussi je suis une désillusion née du droit, même si mon domaine c’était plutôt l’alimentation. Du coup, je vais devenir naturopathe ! Bon courage pour ta formation ☺️

    Répondre
  • Bonjour à tous,
    Je comprends tout à fait qu’en tant que parents on souhaite une école différente. Je suis enseignante depuis septembre en maternelle et déjà en burn-out tellement le système est lourd et violent pour les enseignants comme pour les enfants. C’est un choc pour moi de découvrir ce milieu. Oui, les nouveaux programmes se veulent plus accès sur une pédagogie type Montessori, c’est certain. Mais on n’a ni les locaux, ni le matériel, ni la méthode, ni la formation, ni le nombre d’élèves. Avec 25 à 30 élèves, c’est tout simplement impossible. Au niveau de l’école, je ne vois pas souvent de travail d’équipe, si bien que si on veut innover un peu, on se retrouve seul dans son coin, et pas forcément apprécié des collègues. Je suis à l’ESPE et tous les collègues que je croise sont épuisés, découragés, se battent pour y arriver, avec une formation minimale. On fait la classe en septembre sans formation aucune, les cours à l’ESPE (+ou- théoriques) commencent un mois après. Très logique tout ça.

    Répondre
    • Bonjour
      Je suis désolée pour toi… Les premières années sont tres difficiles en effet! Par contre dans les écoles où j ai enseigné il y avait beaucoup de partages et d échanges.. Parfois il faut faire le 1er pas car certains collegues ne demandent que ça!!! Le plus dur dans ce metier est de fermer la porte quand on rentre chez nous.. Je te souhaite bon courage pour la suite 🙂

      Répondre
  • J’aime beaucoup la pédagogie Montessori, j’ai moi-même mis en pratique certaines choses pour mon fils. Je m’étais même renseignée il y a 2-3 ans pour y inscrire mon fils (sauf que je me suis rendue compte qu’à moins de vendre un rein et ma grand-mère ce serait pas possible financièrement pour moi). Je m’étais quand même renseignée, et c’est dingue tous les avis négatifs que j’ai pu lire. Du coup, j’ai changé d’avis à force de lire toutes ces dérives et mauvaises expériences… je me dis que des « écoles » ENTIÈREMENT basées là-dessus, c’est juste pas possible. Déjà compte-tenu du coût, on a connu mieux en terme de mixité sociale… en dehors du côté « bobo » de la chose, après lecture de témoignages de mamans, je trouve qu’on cherche à faire de ces enfants des « petits adultes », à les faire devenir autonome le plus vite possible… au point d’en oublier un peu un véritable enseignement. On vit dans une société où malheureusement il faut bien rentrer un minimum dans le moule, et le jour où ils se retrouvent dans une école « normale », ils tombent de haut (la quasi-totalité des pédopsychiatres s’accordent d’ailleurs là-dessus a priori, dixit ma pédopsy). Je connais également deux enfants (de familles différentes) qui ont été dans ces écoles et honnêtement, je ne dirais pas qu’ils sont asociaux mais pas loin. Ils sont « dans leur monde ». Je sais pas si on peut parler de 2 coïncidences mais bon…

    J’aimerais voir plus d’avis positifs que négatifs sur ces écoles, en somme… je suis passée de « maman qui voulait y inscrire son fils » à « maman qui reste convaincue que la pédagogie Montessori c’est bien chez soi, à la crèche, voire un peu en maternelle, mais certainement pas au delà ». Même si j’avais les moyens de mettre mon fils dans une de ces écoles, je garderai cet argent pour autre chose !

    Répondre
  • hello lucile!
    super de voir un prénom comme celui si !On est pas nombreuse dans notre génération , et c’est donc une lucile amour et rock and roll qui t’écrit!^^
    je suis enseignante depuis 8 ans dans un lycée professionnel agricole , peu de gens connaissent ces établissements , je dépends donc du ministère de l’agriculture .Je ne suis pas rattachée à l’éducation nationale.Ces établissements accueillent des jeunes qui veulent apprendre un métier en rapport avec l’environnement , l’agriculture, dans mon établissement on enseigne à des futurs jardiniers paysagistes et à des futurs animateurs ou gestionnaires nature.Ce sont des établissements familiaux , peu d’élèves , beaucoup de liberté dans les projets et on ne change pas tous les ans de poste! je me renseigne également dur montessori pour voir autre chose et soit l’appliquer avec mes élèves ou changer de statut et devenir enseignante montessori.ou en es-tu de tes démarches? en tous cas l’enseignement agricole c’est une jolie alternative aussi et je suis rentrée sans concours , je l’ai passé il y a deux ans..si tu souhaites des infos ! en tous cas je t’encourage dans ton changement de vie!!!

    Répondre
    • Merci beaucoup Luce pour ton gentil témoignage je ne doute pas du tout que le lycée professionnel agricole soit passionnant surtout quand on sait que la France a un héritage agricole si important qui est en train de se perdre au profit de grand groupe lobby etc… Je te remercie aussi pour ta proposition d’info etc je manquerai pas de revenir vers toi si mon parcours me dirigeait dans le même sens que toi. Pour ce qui est des démarches d’enseignement Montessori c’est une formation payante à la charge de l’enseignant donc à toi de voir si cela peut t’intéresser je ne sais pas si tu trouveras en lycée une réelle application mais si c’est le cas hésite pas à m’en faire un retour 🙂 A très vite j’espère…

      Répondre
  • Hello

    Je me décide enfin à mettre un commentaire… Parceque même si je passe sur ton blog régulièrement je suis une petite flemmarde je l’avoue, et j’en laisse rarement !

    Brefff c’est drôle car j’ai exactement le même parcours que toi : j’ai fait une licence de droit puis un master d’éducation à l’espé et aujourd’hui je suis maîtresse ! Tout d’abord je te souhaite bon courage car en fonction des académies le concours peut se révélé être une vraie galère ( mais avec beaucoup de boulot c’est jouable alors positions !)

    Concernant la pédagogie Montessori je pense que comme beaucoup de pédagogie alternative ( Freinet également) on peut en tirer pas mal d’éléments positifs ( même si à mon sens ce n’est pas pertinent de l’appliquer à 100%). La Bonne Nouvelle c’est que Montessori a convaincu pas mal d’enseignant et pour être honnête je pense qu’il existe très très peu de classe de maternelle qui aujourd’hui ne propose pas d’ateliers Montessori par exemple. Pour l’élémentaire c’est un peu moins flagrant mais ça arrive 🙂

    Pour moi cette pédagogie a beaucoup d’avantage non seulement pour les enfants ( autonomie, apprentissage, plaisir etc..) mais aussi pour l’enseignant qui est plus disponible pour s’occuper des enfants qui ont besoin d’un petit coup de main… Il faut mettre en place une grosse préparation matérielle en début d’année ( j’ai une dizaine d’ateliers par période) mais après ça tourne plutôt bien ! A l’inverse il y a aussi quelques inconvénients : avec mes 32 TPS/PS et ma classe pas très grande ça ressemble parfois à un joyeux bazar, de même certains enfants ne sont pas du tout du tout intéressés et réceptifs aux ateliers ( 4 à 5 / 32) et attendent avec impatience les ateliers dirigés, que d’autres aiment moins (chacun son truc !)

    Brefff je trouve ton projet super : si tu es une bosseuse et que tu n’as pas peur des heures de boulot fonce, c’est un métier génial et les enfants le sont tout autant !

    Répondre
  • C’est vraiment un super projet, je t’encourage à 100%. Je rêve de mettre mes filles dans une école alternative malheureusement il n’y a peu d’écoles et pas près de chez moi mais j’utilise la pédagogie à la maison, leur chambre est d’inspiration montessori… C’est frustrant de ne pas avoir le choix car comme toi le système scolaire classic ne me correspond pas mais c’est encourageant de voir qu’il y a des gens comme toi qui essaie de faire bouger les choses ! Je suis convaincu qu’une bonne éducation des jeunes peut changer le monde. Bravo !

    Répondre
  • Hello !! 🙂 C’est vraiment marrant car j’ai exactement les mêmes projets que toi.
    Pour ma part, j’ai déjà validée ma licence et la je passe le concours cette année. Pas pour être instit mais prof de français et français langue étrangère. En parallèle je suis EAP dans une REP a Marseille depuis ma L2, donc je baigne dans le monde de l’enseignement depuis un moment et c’est aussi ça qui m’a convaincu de me former à la pédagogie Montesorri. Je suis en master Meef à l’espe de Aix. Et vraiment… C’est horrible. Je n’en peux plus et j’espère vraiment avoir mon concours cette année pour partir rapidement de la bas. C’est vraiment une idéologie particulière, on forme des « fonctionnaires », qui eux même doivent former des « citoyens » avec une pédagogie presque inexistante, des directives contradictoires qui oublie l’individu que ce soit du coté du prof ou de l’élève. Après c’est peut être spécifique à Aix, je ne sais pas… En tout cas bon courage pour l’année prochaine, c’est une année assez compliqué mais qui vaut le coup.
    Par contre, j’ai appris qu’on peut enseigner en école montessori sans aucun concours de l’enseignement. Il suffit de suivre une formation Montessori.
    N’hésite pas si tu as des questions en tout cas, je pourrai peut être t’aider 🙂
    Bisous

    Répondre
    • Je confirme, le fonctionnement des ESPÉ est vraiment à revoir ! Perso j’étais vraiment heureuse de terminer cette formation à deux balles !

      Répondre
  • C est drôle, moi j’ ai fait exactement le parcours inverse. J’explique, j’ai fait mes études pour être instit (enfin PE dans le langage) et j’ai détesté ça !!! J’ai repris mes études en droit où je me suis éclatée !!! C’est moins drôle dans la vie professionnelle de tous les jours mais je suis bien plus épanouie qu’avant. Bon courage dans cette nouvelle voie, je te souhaite plein de satisfactions professionnelles !!!

    Répondre
    • Et oui c’est vraiment une question de personne en faite ^^ le droit en soi j’aime beaucoup, mais je ne m’y sent pas à l’aise par rapport à mes convictions je sais qu’à un moment ça coincera puis ce qu’il faut ajouter aussi c’est que j’ai pour projet de voyager dans ma vie or lorsqu’on connait le droit de notre pays uniquement cela n’ouvre pas énormément d’opportunités dans le monde…Enseigner on le peut partout il suffit de demander un permis d’enseigner et faire un stage pour acquérir le système du pays, c’est pour ça aussi je pense que je me sentirais plus épanouie. A très vite ma noisette 🙂

      Répondre
  • Ton article est très intéressant ma noisette. Tu sais je suis enseignante en collège, j’enseigne l’anglais et j’adore mon métier ! C’est un travail très enrichissant, les élèves te donnent tellement.
    En fait l’enseignement pour moi c’est un véritable échange entre les élèves et le professeur. Effectivement, j’essaie toujours de les valoriser, de leur donner confiance pour avancer.
    Je ne pratique pas l’enseignement Montessori mais je m’inspire de l’éducation en Angleterre et aux Etats-Unis qui valorise toujours les progrès des enfants et les encouragent à progresser.
    Dans ma classe, les tables sont en U pour mieux communiquer, on travaille souvent en groupes sur des projets qui permettent de pratiquer les connaissances et de mettre en valeur les différentes capacités de chacun. Au final les élèves sont souvent fiers de leurs travaux et moi parfois même surprise de ce qu’ils sont capables de réaliser quand on sort du cadre traditionnel.
    Enseigner est un métier passionnant.
    Sinon j’ai des amies aux USA, leurs enfants sont dans des écoles Montessori. Cette façon d’enseigner est beaucoup plis pratiquer qu’en France.
    En tout cas bravo pour ton superbe projet ma noisette !

    Répondre
    • Coucou ma noisette, c’est super ce que tu fais je ne savais pas du tout, mais il est vrai en plus qu’en langue c’est d’autant plus primordial ! Je sais pas ce que tu en penses mais je trouve ça souvent trop archaïque la façon dont les langues sont enseigner en France, très littéraire et moins oral..J’ai fais une partie de ma petite enfance en Angleterre dans la banlieue de Londres et c’était totalement différent, pareil en Allemagne, je comprend tout à fait ce que tu veux dire concernant l’étranger qui sert de modèle, tout n’est pas mauvais chez nous mais on a des progrès à faire… Heureusement il existe des professeurs comme toi qui ont compris tout ça, la formatrice-inspectrice me disait que malheureusement ya encore trop de professeur qui pensent « vieille école » et même parmi les jeunes enseignants, c’est dommage…

      Répondre
  • Hello la Petite Noisette !

    Quel bonheur de lire des articles comme celui ci ! Je ne connaissais pas du tout ce concept, mais je trouve cela très intéressant et beaucoup plus intelligent que l’enseignement classique qui veut nous faire tous rentrer dans le moule. Si j’avais pu avoir une éducation comme celle ci, je ne serais pas encore en train de chercher ma voie ou d’hésiter à lancer des projets. Merci beaucoup pour ces infos. J’espère de tout cœur que tu iras au bout de ce beau projet !

    Répondre
    • Oh merci beaucoup ma noisette pour tes encouragements 🙂 je suis ravie si tu as pu en apprendre un peu plus et peut être que tu aurais profité d’une telle éducation oui, après aujourd’hui tu as ta propre histoire et regarde où la vie t’a emmené, bien que tu manques parfois un peu de force pour te lancer dans un projet ou que tu cherches toujours ta voie tu as réussi à en arriver là aujourd’hui et à réussir à devenir une adulte complète. Tu trouveras ton chemin ya pas d’ultimatum tu as toute ta vie pour réussir 🙂 !

      Répondre
  • En ce qui concerne les élèves, on ne parle pas d’avance ni de retard mais de rythme: chacun ayant le sien (Vygotsky explique très bien cela), c’est pour cela qu’il est primordial de différencier sa pédagogie pour s’adapter à chacun. Concernant la pédagogie Montessori, elle est déjà utilisée à l’école notamment en maternelle où la manipulation et le jeu sont fortement préconisés. Rares sont les classes où l’on ne trouve pas du matériel adapté à la taille des enfants et autres plateaux d’autonomies. De plus, même si le matériel Montessori est très cher, il est possible d’en fabriquer avec un peu de récup. Après Montessori c’est génial mais depuis il y a eu d’autres travaux de chercheurs en sciences de l’éducation et d’autres grands pédagogues comme C. Freinet pour ne citer que lui, il faut se méfier des « effets de mode ». L’école est de plus en plus « positive »: pas de note en élementaire et des livrets de réussites (ou de progrés) pour montrer à l’élève le chemin accompli et mettre le doigt uniquement sur ce qui est acquis. Je te souhaite bon courage pour la préparation du concours.

    Répondre
    • Ouhlala Laure pas besoin de prendre cet air là dans ton commentaire ^^ soit plus douce il est tard !
      Bon je vais reprendre chacun de tes propos, justement s’adapter à chacun c’est permettre à celui qui est en avance et celui qui est en retard de progresser, je ne vois pas très bien justement où tu as vu que je ne disais pas qu’il s’agissait de respecter le rythme de l’enfant.
      Concernant la pédagogie Montessori bien sûr qu’elle est utilisée en maternelle par le jeu (un peu) mais largement moins que dans les pays étrangers et de moins en moins les années passants…Je sais pas où tu as lu que j’ai écris que le matériel Montessori n’était pas abordable notamment grâce aux activités bricolages maison ??!!! J’ai uniquement parlé des frais de scolarité…
      Ensuite merci pour ton analyse personnelle, mais je ne suis pas un effet de mode particulier, je suis de nature curieuse donc je pense pas que partager une pédagogie positive comme celle là soit néfaste ou fasse du tort aux techniques Freinet pour ne citer que lui. Tu sais ya pas forcément besoin d’avoir eu le concours et appris des tas de grands travaux de chercheurs en science de l’éducation comme tu dis pour avoir un peu de bon sens 😉 et ce sans effet de mode. Pour ce qui est de l’école qui est plus positive, j’ai envie de te dire heureusement qu’on reste pas dans la vieille école et qu’on sait un peu se remettre en question, c’est d’ailleurs pour moi une qualité importante chez un enseignant, savoir mélanger les pédagogies, se les approprier et se remettre constamment en question non ? Je te remercie pour tes encouragements pour le concours, je suis actuellement en train de suivre parallèlement au diplôme de droit, une option sur le terrain avec un stage en immersion, donc toutes les remarques que j’ai faite dans cet article qui te paraissent si stupides ne sont qu’un témoignage extérieur empirique que j’ai fais tant en collège qu’en primaire.

      Répondre
      • Je trouve ça dommage de parler d’avance ou de retard pour les élèves alors qu’ils n’ont pas le même rythme, sur quoi se base-t’on? Des stats? Des échantillons d’enfants? Ce sont les termes « avance » et « retard » qui me dérangent. Je ne trouve pas tes remarques stupides, d’ailleurs je n’émet pas de jugement car vouloir faire réussir tous les élèves c’est génial. Je suis dans l’échange et je souhaite qu’il soit constructif. Je pense que tu n’as pas compris où je voulais en venir c’est tout. Après le jeu est très utilisé en maternelle, c’est le coeur des nouveaux programmes. Et la pédagogie Montessori est utilisée elle aussi, tu peux trouver beaucoup d’exemples sur l’insta de pes.maternelle qui l’illustrent. Je trouve juste qu’en ce moment les choses bougent au niveau de l’éducation et de la prise en compte des besoins des enfants, que la pédagogie positive tend à être la norme et que peu de gens s’en rendent compte et pensent que l’école se résume à celle qu’ils ont connu (je ne dis pas que tu en fais partie). Je partage ton point de vue sur l’appropriation des pédagogies et la remise en question de la part des enseignants. Mais la prolifération de livres du type pédagogie Montessori me font vraiment penser à une « tendance du moment », je ne dis pas que tu es en train de suivre un effet de mode, j’ai juste peur qu’à cause de cette vulgarisation on perde de vue l’essence de cette pédagogie. Voilà. Bonne nuit, tu as un magnifique projet

        Répondre
  • Merci pour ce billet cela fait 3 ans que je la pratique. ..et ma fille pour l instant va rester sans ecole mais avec l IEF . Je suis formée en 0 3 ans

    Répondre
    • N’hésite pas si tu veux partager tes expériences avec ta fille avantages comme inconvénients, j’imagine que l’IEF ne doit pas toujours être évident en plus. A très vite ma noisette !

      Répondre

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.