Bokashi : mon avis sur ce composteur d’appartement

bokashi-compost-appartement-zero-dechet-minimalisme

Coucou mes noisettes, je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de mon bokashi, autrement dit la méthode que j’utilise au quotidien dans ma cuisine pour “composter” mes déchets organiques. Je vais vous expliquer en quoi ça consiste (le but et le fonctionnement) mais aussi les avantages et inconvénients sur mon modèle.

Pourquoi composter ses déchets ?

Quand au gaspillage alimentaire est un fléau en France, il est estimé que chaque français gâche en moyenne 108€ par an d’aliments encore consommables. Les raisons sont diverses : on achète trop de nourriture, on comprend mal les dates de péremption ou on jette les restes encore consommables. Mais quelle que soit la raison de ce gaspillage chaque maison doit évoluer face à ce gâchis, en apprenant à gérer plus efficacement sa consommation alimentaire et de fait à réduire les quantités de ce qui finit à la poubelle.

Par, ailleurs, contrairement aux idées reçues, les déchets organiques (épluchure, légumes, restes) qui sont déposées dans les poubelles classiques sont envoyées dans des décharges et ont beaucoup de mal à se décomposer. Les gros camions compacteurs remplissent les déchargent avec le plus de déchets possibles, ce qui laisse peu de place à l’action essentielle de l’oxygène et de la lumière dans le processus naturel de décomposition. Cette dernière est préjudiciable au changement climatique car elle produit du méthane qui est encore plus préjudiciable que le C02 pour notre climat !  Ainsi, le gaspillage alimentaire peut-être combattu dès l’achat, mais aussi dans nos maisons. Lorsque les denrées sont gâtées, il existe des méthodes pour les composter à la maison et utiliser leur nutriments jusqu’au bout, plutôt que les jeter à la poubelle.

Comment composter ses déchets en appartement ?

Personnellement j’utilise la méthode du bokashi et je ne saurais que vous la recommander si comme moi vous vivez en appartement sans jardin ni balcon et craignez particulièrement les odeurs et les insectes que d’autres méthodes de compostage en appartement pourrait crée.

De part mon expérience, c’est la méthode la plus facile pour revaloriser sa matière organique sans jardin. Les conditions d’utilisation sont très abordables et ne nécessite pas de formation particulière. En effet, dans le seau il est possible d’y verser quasiment tous types de déchets organiques, contrairement à d’autres méthodes plus strictes (tels que le lombricomposteur). Pour le Bokashi, oignon, ail, restes de viande ou poisson, agrumes ou encore coquilles d’œufs sont acceptés.

Le bokashi en appartement sans balcon, ni jardin !

Le Bokashi est un mot japonais qui signifie “matière organique fermentée“. Cette méthode du Bokashi est un engrais naturel, formé à partir de matière organique fermentée. Il s’agit donc à proprement dit d’un processus alternatif au compostage, sur le principe de la fermentation. Un processus rendu possible grâce à une poudre de micro-organismes efficaces (EM).

bokashi-avis-compsteur

Comment s’utilise un bokashi ?

C’est archi-simple ! Vous n’aurez pas besoin de prendre de cours spécifiques contrairement au lombri-composteur qui avec l’alimentation des vers peut-être un peu plus “technique”

Les étapes de réalisation de notre bokashi sont très simples, et font penser à une structure en lasagne : 

  1. Dans un premier temps, il faut saupoudrer le fond du seau Bokashi, encore propre, d’EM
  2. Puis y déposer ses déchets organiques et enfin rajouter une couche d’EM par-dessus ces derniers déchets, de sorte que ceux-ci soient en contact avec des EM. 
  3. Avant fermeture du seau, il est important de bien tasser. Cette opération simple et ludique sera à répéter jusqu’à ce que le seau soit plein.

Au bout d’une semaine, un jus peut-être récupéré grâce au robinet du compartiment inférieur. Ce jus liquide est une excellente source de nutriments et  engrais bienvenu pour les plantes. Il vous suffit de diluer 100 ml de jus dans un litre d’eau. En effet, utilisé pur il sera trop concentré et trop acide pour vos plantes. Néanmoins en raison de cette concentration et acidité, je vous conseille de l’utiliser dans vos canalisations, qu’il se fera un plaisir de dégraisser.

Que peut-on mettre dans un bokashi ?

Dans le Bokashi presque tous les déchets organiques sont acceptés à condition qu’ils soient coupés en petit morceaux afin que la fermentation soit la plus efficace et rapide possible.

De manière générale notons que les déchets suivants seront compostables : fruits et légumes (crus et cuits), aliments préparés, viandes, écorces d’agrumes et des bananes, fromage, yaourts, œufs, pain, marc de café, sachets de thé, fleurs fanées et même une très petite quantité de mouchoirs en papier.

Au contraire, évitez d’ajouter les déchets comme du vinaigre, jus, sauces, lait, huile, eau, les gros os, les cendres, les excréments d’animaux, le papier, le carton et évidemment le plastique, le verre, le métal, les médicaments, les produits chimiques et les plantes malades.

bokashi-avis-compsteur-appartement
bokashi-compost-appartement

Le liquide de fermentation

Au bout de 7 jours vous allez obtenir un liquide de fermentation extrêmement riche que vous allez pouvoir utiliser de différentes façons. Ce processus est obtenu grâce à l’action des microorganismes, présents dans l’activateur. Les déchets se décomposent, ils ne pourrissent pas et de ce fait ils conservent toutes les vitamines et substances minéraux, qui seront utiles pour fertiliser vos plantes.

Vous pouvez ainsi utiliser le liquide comme nutriment idéal pour l’arrosage des plantes d’intérieur, jardinière et jardin. Du fait de sa forte concentration il faudra alors le diluer de façon suivante :

  • 10 ml de liquide dans 1 litre d’eau pour un arrosage une fois par semaine ou moins
  • 10 ml de liquide dans 2L d’eau pour un arrosage fréquent (plusieurs fois par semaine)

Par ailleurs, vous pouvez l’utiliser pur pour entretenir les canalisations, plus efficace que tous les produits chimiques que j’ai pu tester j’en verse régulièrement dans les éviers et baignoires.

Le compost

En réalité ce compost (qui est plutôt une fermentation) s’appelle digestat ! Vous allez être surprise de noter que visuellement les déchets n’ont pas changé, visuellement rien de rajoutant donc, pourtant la transformation a bien eu lieu et vous avez obtenu une base extraordinaire pour la préparation ultérieure de compost, très apprécié des potagers. Personnellement je donne mon digestat à un compost de ville ainsi qu’à plusieurs jardins partagés autour de chez moi !

Les avantages et les inconvénients d’un bokashi !

Avantages du Bokashi

Inconvénients du Bokashi

  • Sans odeur
  • Sans insecte
  • Facile d’utilisation (sans connaissance particulière)
  • Adapté aux petits appartements
  • Accepte beaucoup de déchets organiques
  • Liquide de fermentation nutritif pour les plantes d’intérieures et jardinières
  • Liquide de fermentation déboucheur et entretien de canalisation (extrêmement puissant !)
  • Les déchets demandent a être vidé par la suite dans un compost ou enfoui en terre
  • Nécessite un activateur en poudre EM (certain le font maison, personnellement je l’achète en magasin de jardinage)
  • N’accepte pas la litière des chats
bokashi-composteur-appartement-avis

Où trouver un bokashi ? J’ai choisi le bokashi de Nature & découverte !

Personnellement, j’ai choisi ce bokashi Organko vendu chez Nature et découverte à 89€ dans la mesure où je le pose sur mon plan de travail, j’avais envie d’un bokashi qui ne soit pas trop inesthétique. J’avais vu d’autres modèles en magasins de jardinages notamment qui ressemblaient a des poubelles grises, vraiment moche pour le même prix.

Je vous conseille de l’acheter en ligne directement sur le site de Nature et découverte car vous aurez avec votre achat la poudre activante comprise et de vous faire livrer en magasin ou chez vous pour plusieurs raison :

  • En magasin il est souvent en rupture de stock
  • En magasin le bokashi ne contient pas toujours la poudre activante EM

Après plusieurs mois d’expériences avec ce Bokashi, je vous le recommande sans hésiter !

  • Il se lave facilement
  • Sa taille est parfaite pour 2 à 4 personnes
  • La ventouse à l’intérieure permet de réaliser la fermentation sans insectes et odeurs
  • Il est très minimaliste de sorte qu’il passe assez facilement inaperçu
  • Le seul bémol concerne l’absence de robinet à proprement parlé pour récupérer le jus de fermentation. Personnellement je le vide toujours au dessus de l’évier donc ça n’est pas très gênant à mon sens.
bokashi-nature-et-decouverte-avis

Cet article t’a intéressé ? Épingle le sur Pinterest ou partage le sur tes réseaux sociaux ! 

Vos retours et le bouche à oreille me permet de me faire connaître et c’est une jolie récompense pour mon travail ! 

bokashi-appartement-odeur-insectes-avis

9 petits mots pour “Bokashi : mon avis sur ce composteur d’appartement

  • Répondre Raimbault 3 mars 2021 at 14 h 32 min

    Bonjour,
    J’ai en ma possession ce même composteur seulement de la moisissure se forme entre certaines couches. Je me demande si cela met à mal la fermentation…
    Avait vous par hasard une explication ou bien une information pouvant m’aider ?
    Cela fait quatre fois que j’obtiens le jus mais chaque fois la moisissure a fait son apparition.. J’applique pourtant les consignes à la lettre.
    Je vous remercie.

    • Répondre laptitenoisette 3 mars 2021 at 19 h 25 min

      Bonjour ma noisette, lorsque tu as ce problème avec un bokashi c’est pour deux raisons :
      1) de l’air entre trop souvent dans le bokashi / il n’est pas bien hermétique. Pour éviter cela je te conseille d’ouvrir ton bokashi qu’une fois par jour et de placer tes déchets organique une seule fois. Cela peut être aussi du à une erreur de fabrication de ton bokashi si ça persiste contacte le SAV

      2) Il n’y a pas assez de poudre EM ce qui entraine la pourriture et non pas la fermentation des aliments.

      J’espère que ça t’aidera ! A très vite

  • Répondre Noémie 28 février 2021 at 9 h 51 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant 🙂
    J’ai une petite question ? A quelle vitesse se rempli le bokashi ? 🙂

  • Répondre Mylène 10 février 2021 at 21 h 20 min

    bonjour,
    Merci pour ces explications très claires et précises sur le fonctionnement du bokashi que je ne connaissais pas bien.
    J’ai appris beaucoup.
    Merci pour ce travail !
    C’est sympa d’avoir testé pour nous.

  • Répondre Heuline 1 février 2021 at 20 h 06 min

    Bonsoir, une petite question, je suis intéressée pas ce bocashi mais je voulais savoir si quand vous l’avez acheté, vous avez eu un deuxième seau pour le renouvellement quand l’un est rempli ?

    • Répondre laptitenoisette 3 février 2021 at 3 h 37 min

      Bonjour non il n’y a qu’un seau et lorsqu’il est rempli, il faudra le vider dans un composteur de ville ou jardin ( jardin partagé si comme moi vous êtes en ville). A très vite j’espère !

  • Répondre NoémieLouise_ 24 janvier 2021 at 11 h 48 min

    Merci pour cet article! Ça fait quelques temps que j’hésite à m’en prendre un. J’avoue j’ai pas énormément de plantes sur mon balcon mais si tu me dis que ça débouche tes canalisations c’est cool!

  • Répondre Emilie 22 janvier 2021 at 12 h 28 min

    J’avais aussi testé un composteur en appartement du temps où j’y habitais, un eco-worms qui fonctionnait avec des vers 😉 Je n’avais aucun problème d’odeurs, ni de mouchettes, mais en été je le mettais dans mon garage par sécurité (c’était une vraie fournaise en été). Ce système sans insectes à l’air tout aussi intéressant!

  • Répondre So 21 janvier 2021 at 22 h 18 min

    Merci pour ces explications je connaissais pas cette méthode. Je viens de découvrir votre blog.
    Très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!