Comment avoir une cuisine slow et minimaliste ?

Coucou mes noisettes, je vous ouvre aujourd’hui les portes de ma cuisine !  Cela fait plusieurs années maintenant, que j’ai adopté une vie minimaliste, plus “simple (dans le sens de simplicité volontaire) avec uniquement des objets qui me sont utiles et durables au quotidien ! J’ai donc essayé dans cet article de regrouper tous les conseils tirés de mon expérience pour adopter les bons comportements (et les bons ustensiles) pour avoir une cuisine minimaliste et slow au quotidien, sans prise de tête !

C’est quoi une cuisine minimaliste et slow ? 

Une cuisine minimaliste prend en compte plusieurs choses (dont je vous reparlerai bientôt) : une alimentation durable, des courses sans gâchis ni gaspillage qui vise à réduire nos déchets au quotidien et enfin un ensemble d’objets et de matériels durables qui permettent de vivre sereinement au quotidien. C’est sur ce dernier point que nous allons nous concentrer aujourd’hui.

Une cuisine slow (*lente) c’est une cuisine qui s’inscrit dans le temps, elle est durable. Par exemple, pour moi il s’agit d’opter pour de la vaisselle vintage que je vais chiner ou acheter en seconde main plutôt qu’en neuf. Cette forme de lenteur permet aussi de respecter le cycle naturel des objets (éviter l’obsolescence programmés des appareils), cuisiner en fonction des saisons, prendre le temps de cuisiner…

Ainsi pour toutes ces raisons une cuisine minimaliste et slow ne se réalise pas en un jour (en jetant tout pour racheter), elle se réfléchie et se modèle en fonction de vos habitudes du quotidien, je ne vais donc certainement pas vous donner des diktats “il faut faire ça/avoir ça” car pour moi cela n’aurait aucun sens, je vais seulement essayé de vous apporter des pistes de réflexions et quelques conseils minimalistes. Il appartient après à chacun, de trouver son rythme pour maintenir cette cuisine minimaliste !

Avoir une cuisine minimaliste et slow facilement

Personnellement, j’ai noté qu’il m’étais plus simple de maintenir aujourd’hui ma cuisine minimaliste (contrairement au début de ma transition) pour 3 raisons :

  1. Je trie régulièrement ma cuisine
  2. Je contrôle mieux ce qui entre chez moi
  3. Mes objets sont durables

Ainsi, avant toute choses il va falloir réaliser un tri dans votre cuisine, puis maintenir ce tri et enfin opter pour des objets éco-responsables qui seront plus sains pour votre santé comme pour l’environnement.

Pour maintenir une cuisine Slow j’adopte 3 comportement :

  • Je donne tout ce qui m’encombre et sans perdre de temps
  • Je vends pour remplacer par des alternatives plus durables
  • J’achète neuf et éthique uniquement si l’objet m’est vraiment indispensable (voir point suivant)
cuisine-slow-minimalisme-durable-conseils

Cuisine minimaliste et slow : le tri 

Pour trier ma cuisine je me pose une succession de questions qui m’aideront à déterminer si l’objet m’est nécessaire. Définissons ce que veut dire nécessaire : c’est un objet qui me rend un service régulièrement OU qui me rends heureux au quotidien. Évidemment, vous l’aurez compris les objets nécessaires chez les uns ne le seront pas forcément chez les autres. Comme toujours, je vous dirais qu’il n’y a qu’une chose à retenir : écoutez-vous, ne suivez pas une tendance, vous savez intuitivement ce qui est bon pour vous, ce dont vous avez besoin !

Voici une succession de questions qui peuvent vous aider à faire le tri dans votre cuisine.

  • Ai-je besoin de cet objet ?
  • Va-t-il m’apporter du bonheur ou du bien-être à long terme ?
  • En ai-je déjà un similaire ?
  • Est-il durable (production, utilisation, fin de vie, recyclage) ?
  • Mérite-t-il le temps que je vais mettre à en prendre soin ?
  • Est-il bon pour ma santé ?
  • Puis-je l’emprunter à quelqu’un ?
  • Puis-je le louer ?
  • Existe-t-il un moyen de l’obtenir en seconde main ? Auprès d’une marque éthique ?

Les indispensable dans ma cuisine minimaliste et slow

Il faudra éviter les doublons inutiles, en effet, un saladier peut peut-être suffire si vous cuisiner les uns après les autres… Éviter d’accumuler les appareils électroniques qui sont peu durables et bien souvent des gadgets qui loin de simplifier nos intérieurs et nos vies, encombrent les placards.

Choisissez votre vaisselle en fonction de vos besoins

Combien êtes vous à manger et cuisiner à la maison ? Mangez-vous souvent à l’extérieur ? Faites-vous régulièrement de la patisserie ou au contraire occasionnellement de sorte que vous pourriez emprunter à un proche ?

En ce sens, votre façon de vous alimenter et de cuisiner va nécessairement influencer grandement votre vaisselle. Par exemple, à la maison nous mangeons souvent des plats asiatiques de grands bols, des baguettes ou un tapis de maki me sont indispensables mais ce ne sera pas forcément le cas pour vous !

Aussi j’ai noté que parfois, certains objets sont considéré comme “trop beaux” pour être utilisés. Par exemple, ce service de porcelaine (ou l’argenterie de famille). On n’y tient trop pour s’en débarrasser et on a trop peur de les casser pour les utiliser… Ma solution pour ces objets affectifs est de garder seulement un ou deux éléments pour des occasions particulières (notre dîner en amoureux par exemple) plutôt que de garder le service en entier, c’est ce que j’ai fait avec ma vaisselle de mariage.

Chez moi je dispose d’une quantité que j’estime correcte pour recevoir des amis et dans mon quotidien, composé de :

  • 6 bols à petits déjeuner
  • 2 grand bols
  • 2 petits bols de coco
  • 6 assiettes plates
  • 2 assiettes creuses
  • 6 assiettes à dessert
  • 1 ensemble apéritif en cristal (de brocante)
  • 1 mortier à épices
  • 4 verres à eau
  • 4 verres à vin
  • 2 flutes de mariage
  • 2 verres à cocktail
  • 4 tasses “mug”
  • 4 tasses à expresso
  • 1 soupière et 2 saladiers (sentimental qui me restent de la vaisselle de mon mariage)
  • 1 casserole en inox
  • 1 poêle en inox
  • 1 faitout en inox
  • 1 cocotte en fonte
  • 1 moule carré en fonte
  • 1 moule en verre pyrex
  • 1 moule à cake
  • 1 moule à muffins
  • 1 plaque de cuisson en fibre de verre

Trier le garde-manger

Sortez tous les aliments de vos placards (jusqu’au fin fond du placard, sans tricher je vous voies les maligne !). On retrouve toujours des aliments surprise dont on a totalement oublié l’existence : pour vous déculpabiliser, chez moi j’ai récemment découvert un mélanger de court-bouillon aux algues et un granolas aux superfood… Je ne les avais jamais vu, je le jure ! ^^

Voilà les principales raisons de ces aliments planqués :

  • des aliments achetés par erreur ou dont le goût n’a pas convaincue (je me souviens ainsi d’un mélange de galette de légume à préparer de magasin bio qui est resté sagement dans mon placard plusieurs mois…)
  • des aliments en promo ou parce que le packaging était attrayant
  • des ingrédients acheté pour une recette que vous n’avez fait qu’une seule et donc évidemment il reste la moitié du paquet (quand je vous dis que je cherche toujours à vous proposer des aliments simple dans mes recettes c’est pas pour rien)
  • Et enfin le “ça peut toujours être utile (un jour)” et finalement ce jour là ne s’est manifestement jamais présenté.

Bien évidemment, pendant ce tri, jetez tout ce qui est périmé ou à l’aspect douteux. Pour les aliments encore consommable mais que vous êtes sûr de ne pas manger, proposez-les à des proches ou déposez-les dans une banque alimentaire. Pour éviter que cela se reproduise (perdre des sous et gâcher des ressources c’est quand même bêtes) n’hésitez pas à faire régulièrement l’inventaire de vos besoin quotidien.

Ainsi si vous jetez régulièrement des crèmes desserts, des légumes ou autres demandez vous si la quantité et la régularité de vos courses sont adaptés à vous goûts et vos besoins ?

Pour éviter le gâchis je vous conseille de lire mon article sur comment bien conserver les aliments et ranger son frigo minimaliste ?

Les ustensiles

Pour les ustensiles même rengaine : pas de doublons, pas de plastique, pas de jetable, des matériaux durables. On sort de la cuisine tous les gadgets inutiles qui nous servent 1 fois l’an comme un moule à ravioli, un vide-ananas…

  • 2 cuillères en bois (1 pour la cuisine et 1 pour la pâtisserie)
  • 1 pelle en inox
  • 1 pelle à gâteau en argent (de brocante)
  • 1 louche en inox
  • 1 pelle à dent
  • 1 pèle-patate en inox
  • 1 set de 4 couteaux (1 couteau à pain et 3 couteaux de cuisine de différentes tailles)
  • 1 ménagère de 4 couverts (4 fourchettes, 4 couteaux, 4 cuillère à soupe, 4 cuillère à café)
  • 4 pailles en inox
  • “Glaçons” cube en granit
  • 1 passoire en inox

Les appareils ménagers

Voici l’ensemble des appareils ménagers que j’utilise dans ma cuisine minimaliste et slow

cuisine-minimaliste-slow

Les matériaux durables et sains pour cuisiner

Pour cuisiner les matériaux les plus sains sont le verre, le bois, l’inox (acier inoxidable), la fonte, le cuivre et la porcelaine. Pour l’inox veillez à utiliser un inox de qualité La réaction de l’inox 18/10 avec les aliments est minime, ce qui signifie qu’il n’y a pas d’interférence entre l’ustensile de cuisson et la préparation : toutes les qualités nutritionnelles, les saveurs et les couleurs restent donc intactes. C’est de plus une solution souvent abordables et donc que je vous recommanderai. Pour le bois, veillez à ce qu’il soit issu de forêt durablement gérées. Pour la porcelaine, faites travailler les céramistes plutôt que les grands groupes de l’ameublement ! On trouve des cocotte en cuivre et fonte facilement sur le bon coin et chez Emmaüs.

On évite à tout prix : le plastique, le bambou (qui est souvent problématiques car les colles utilisées sont nocives pour la santé). Éviter aussi, le téflon et les revêtements anti-adhésif qu’on retrouve partout car ils sont nocifs, des micro-particules sont libérées à chaque cuisson dans les aliments !

Un plan de travail minimaliste

Il est vrai qu’on peut avoir la fâcheuse tendance de tout laisser trainer sur le plan de travail en considérant que c’est “à portée de main” mais c’est selon moi une erreur (et la raison principale d’une cuisine en désordre). De plus, un plan de travail encombré donne l’impression que la cuisine n’est pas rangée et donc cela peut dissuader de cuisiner. Par exemple, qui a envie de cuisiner lorsque la vaisselle est sale ? Rangez autant que possible dans les placards et tiroirs, et sur les étagères pour libérer au maximum les surfaces, personnellement j’ai pris l’habitude de ranger soir afin d’être certaine de me réveiller sans que le bazar ne pèse sur mon moral. Je crois sincèrement qu’un cadre de vie rangé et soigné participe à avoir un état d’esprit plus serein au quotidien.

Un éceuil aussi je trouve consiste à adopter tête baisser une “méthode de rangement”, le seul rangement qui existe est celui qui tient chez vous sur le long terme, il doit allié praticité et simplification ! Jetez donc aux oubliettes les rangements contraignants, soyez honnête avec vous même, le but n’est pas de se compliquer la vie !

cuisine-minimaliste-slow-vegan-ethique-durable-cuisiner

Bocaux hermétiques en verre avec étiquettes

L’idéal pour ranger les ingrédients secs qu’il s’agissent des céréales, des légumineuses (lentilles, pois-chiche, haricot) ou encore de la farine est d’utiliser des bocaux en verre hermétiques. Personnellement j’utilise principalement des bocaux Le parfait qui sont français et fabriqué à côté de chez moi (en Auvergne), mais désormais nous en trouvons facilement un peu partout. D’après mes recherches, si vous débutez dans une cuisine minimaliste et avez un petit budget le meilleur prix se trouve chez Ikea (attention prenez bien des bocaux en verre avec fermeture hermétique, pas en plastiques !)

Pourquoi bannir le plastique de la cuisine ? 

Aujourd’hui 6% du pétrole mondial est utilisé pour la fabrication du plastique et on estime que ça va s’élever à 20% en 2050

Or, comme je dis souvent le plastiques c’est pas automatique ! Dés que vous avez le choix essayer TOUJOURS de trouver une alternatives plus durable. Sur le papier, le plastique avait pourtant tout pour plaire : pratique, robuste, résistant, “hygiénique” : sauf que le plastique n’a absolument rien de fantastique. Il se déforme à la chaleur, les études révèle qu’on en consomme en moyenne sans s’en rendre compte 5 grammes par semaine.  De plus, il ne disparaît jamais mais se désagrège en micro particules qui se recycle peu ou très mal. Un nouvel argument marketing que l’on trouve partout est la plastique recyclés or les plastiques même recyclés ne sont pas durables car les mélanges de polymères plastiques utilisés (qui sont les plus courants) ne sont pas recyclable sans impacter drastiquement notre éco-système (libération de gaz à l’incinération, pollution des océans…).

Remplacer le plastique dans la cuisine ? 

Je vous conseille de toujours remplacer le plastique par une alternative durable en verre, en inox, en bois ou en fonte. Ainsi, je vous déconseille fortement d’utiliser du silicone (moule, tapis…), des éponges et serviettes en micro-fibres (fibre + plastiques)

Que faire de ce qu’on a en plastique ?
• L’objet est abîmé : Je le remplace par une alternative éthique
• L’objet est en bon état : Je continue de l’utiliser sans les mettre en contact avec du chaud ou sans laisser longtemps des aliments en contact

Cet article t’a intéressé ? Épingle-le sur Pinterest ou partage-le sur les réseaux sociaux !

Vos retours et le bouche à oreille me permet de me faire connaître et c’est une jolie récompense pour mon travail ! 

cuisine-minimaliste-trier-conseil-avis-experience-methode

20 petits mots pour “Comment avoir une cuisine slow et minimaliste ?

  • Avatar
    Répondre Mylène 29 janvier 2021 at 16 h 00 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article clair 🙂
    Votre blog est très agréable à parcourir tant sur le fond que sur la forme.
    Merci pour votre travail.
    Au plaisir d’une prochaine lecture (c’est sûr je reviendrai 🙂 ).

  • Avatar
    Répondre Marianne 13 janvier 2021 at 23 h 12 min

    Coucou! Je m’étonne du peu d’ustensiles dans ta cuisine!! Avec 4 sets de couverts, ne t’es tu jamais retrouvée embêtée? Et je m’interroge aussi sur pourquoi 6 assiettes dans ce cas? ^^
    Sinon je te rejoins 100% sur le choix des matériaux, j’aurais peut être simplement rajouté la terre cuite? Mais pour le plastique en effet, même si on ne l’utilise pas, j’ai lu que la chaleur suffisait à le dégrader en microparticules dans l’air! Donc si des objets en plastique sont placés derrière une fenêtre ou sur un radiateur… Ahlala…
    Super ta balance aussi! Est-ce qu’elle est bien précise? Si oui, peux-tu me dire où tu l’as eue? C’est toujours bien de pouvoir se passer d’électronique!
    Beau boulot en tous cas!

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 15 janvier 2021 at 0 h 00 min

      Bonjour Marianne,
      Non je ne suis pas embêtée par le nombre de ma ménagère de 4 personnes pour 2 car ça fait 2 paires, quand j’ai besoin parce que j’invite je demande à mes amis de ramener des couverts en fonction (car finalement je ne vais pas stocker au quotidien de la vaisselle inutilisée).
      Pour les assiettes j’en ai 6 car je me sers d’assiettes plusieurs fois par jours (en plats, en assiettes de table…). Maintenant je n’ai pas mis le détail de mon matériel comme un diktat à suivre, c’est uniquement à titre indicatif pour donner un ordre d’idée, comme je le dis toujours à chacun d’évoluer en fonction de son expérience 😉
      Pour ma balance, je l’ai trouvé en brocante, on en trouve très facilement, elle est précise comme n’importe quelle balance non électronique (bien sûr elle n’est pas précise au gramme près) elle suffit à faire de la pâtisserie courante (mais ne fonctionnera pas si tu as besoin d’une précision pour faire des macarons ou des pâtisseries plus raffinées). Elle se remet à zéro facilement, se tare avec une roulette.
      À bientôt !

  • Avatar
    Répondre Coach Rangement MAVEN 12 novembre 2019 at 6 h 31 min

    Très bon article plein de bons conseils et bien illustré. Un bon moyen de faire du minimalisme, c’est paradoxalement d’acheter beaucoup ! Ou en tout cas, plutôt de cuisiner de grandes portions à la fois et de les stocker au congélateur. On fait aussi des économies de temps importantes grâce à cela. Ca peut être l’occasion d’un grand atelier cuisine en famille où tout le monde s’y met pour cuisiner en une fois les plats de la semaine =)

  • Avatar
    Répondre Sophie 2 juillet 2019 at 7 h 44 min

    Bonjour Lucile,
    Merci beaucoup pour ce post complet sur le minimalisme en cuisine.

  • Avatar
    Répondre Lisa 17 septembre 2017 at 8 h 56 min

    Merci c’est génial!!

  • Avatar
    Répondre Koé Laura 25 novembre 2015 at 15 h 35 min

    Oh super cet article, merci de m’avoir pris au mot, ça va trop me motiver !
    Tout d’abord ton article est super bien fait et vraiment complet. Moi aussi j’ai appris pleins de trucs pour la conservation que je ne connaissais pas. J’achète beaucoup en vrac également et je me dis à chaque fois qu’ il faut vraiment que je me face des sacs en tissus. D’ailleurs je me demande pourquoi ils en vendent pas à la place des jetable dans les magasins bio (je vais suggérer l’idée dans celui près de chez moi)
    Hâte de voir la prochaine pièce en mode minimaliste 😉

  • Avatar
    Répondre Fournel Mandy 23 novembre 2015 at 17 h 15 min

    Coucou , alors déjà félicitation car pas évident de réduire ses déchets ! Ici pas facile avec mon homme et mes enfants omnivores et grands fans de l’industriels ! Je fais déjà mes meus à la semaine pour mes hommes et c’est vrais que depuis que je fais ça , il y a beaucoup moins de gaspillage , reste à le faire pour moi , je vais donc aller voir ton pdf ! J’adore l’idée de tes petits sacs en tissus ! Malheureusement je n’ai pas de vendeur en vrac par chez moi , le plus proche est à 50 km ,penses tu que ça se conserve bien j’en prends une bonne quantité quand j’irais dans cette ville ? Tes articles me plaisent beaucoup , toujours très intéressant !

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 25 novembre 2015 at 1 h 47 min

      Oui ma noisette les vrac de riz, farine etc… sont des denrées qui durent des années si on les conserve à l’abri de l’humidité donc dans des bocaux hermetique c’est parfait. Tu peux donc sans problème faire tes petites réserves. A très vite 🙂

  • Avatar
    Répondre Anne-Gaëlle 23 novembre 2015 at 14 h 47 min

    Bonjour,
    Comme toi, depuis quelques mois j’essaye de réduire mes déchets : une copine m’a donné de vieux bocaux qui trainaient dans la cave de maman (certains bocaux étaient datés de 1976 !!!). J’ai même recyclé la cagette (d’époque elle aussi !) en étagère vintage où j’y mets mes livres de recettes et quelques objets déco… Comme toi, j’ai fais mes petits sacs en tissus, j’achète au maximum en vrac, j’organise mes repas, je cuisine beaucoup (je vais même essayer de faire mes petits pains)… Il ne me reste plus qu’un composte d’appartement (mais je regarde sur internet pour m’y mettre bientôt j’espere).
    Quant àmes placards et mon frigo, ils sont remplis de jolis bocaux. Je trouve ça plus joli, en plus d’être “écolo”…

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 23 novembre 2015 at 14 h 58 min

      Coucou ma noisette, ça doit être bien joli chez toi, j’adore chiner depuis toujours alors tu as touchée une corde sensible chez moi… En tout cas ta réduction de déchets parait plus que bien parti, as tu peser tes poubelles en mode avant/après pour voir l’évolution ? j’imagine que déjà la réduction de tes déchets est visible à l’oeil nu… Pour le composte n’hésite pas à demander à ta ville, ils en fournissent parfois ou bien il existe des points de dépôt de composte, si tu habites en copropriété tu peux en faire poser un aussi c’est une alternative…:)

  • Avatar
    Répondre aurélie 23 novembre 2015 at 12 h 54 min

    Merci pour toutes les petites astuces de conservation des produits ! Je viens de me rendre compte qu’à part pour les tomates, je n’en connaissais … aucune 🙁
    J’ai hâte de lire tes astuces minimalistes pour les autres pièces de la maison !!!

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 23 novembre 2015 at 14 h 31 min

      Merci ma noisette pour ton retour 🙂
      Heureusement il est jamais trop tard pour bien faire et apprendre donc maintenant que tu sais je suis sûre que ta cuisine sera encore mieux rangée 😉 A très vite j’espère !

  • Avatar
    Répondre Gwen 23 novembre 2015 at 11 h 36 min

    J’aime vraiment beaucoup ton blog ! Je m’intéresse au minimalisme également.
    J’ai déjà beaucoup réduit mes déchets dans la cuisine en achetant en vrac (j’ai aussi mes sachets en coton, acheté parce que je ne sais pas coudre. Il va falloir que je m’y mette un jour!). Mais je ne me sens pas de planifier mes repas parce que je fonctionne à l’inspiration du moment et aussi parce que souvent j’ai de nouvelles choses qui se calent dans mon emploi du temps et bouleverse le dîner que j’avais en tête (par exemple mon frère qui se tape l’incrust’, je finis plus tard que prévu au boulot…). En revanche, j’achète moins de produits périssables, quitte à retourner acheter des légumes en cours de semaine (l’avantage c’est que je travaille en centre-ville et je peux faire un saut au magasin bio sur ma pause déjeuner). Je regrette qu’on ne puisse pas encore tout trouver en vrac, comme les différentes sortent de farine, la cacao en poudre…
    Je vais me mettre sérieusement au désencombrement en février, j’aurais plus de temps libre normalement.

  • Avatar
    Répondre Maryne 22 novembre 2015 at 22 h 04 min

    Bonjour Noisette !
    J’ai découvert ton blog il y a un ou deux jours et j’en suis déjà fan. Je t’avoue que j’aimerai bien diminuer mes déchets dans la cuisine, j’ai de l’aide d’ailleurs (merci la lapine ^^), mais j’ai du mal à m’y mettre. J’arrête déjà de prendre à chaque fois de nouveaux sacs plastiques que ça soit en grande surface comme chez mon maraîcher et je réutilise les anciens. Il faut vraiment que je me motive à faire ces sacs en tissus. Ton vrac tu l’achètes dans quelles enseignes ? Généralement c’est qu’en magasin bio qu’on en trouve.
    Ce qui est sûr c’est que je vais continuer à te lire ! Et ça va me motiver.

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 22 novembre 2015 at 22 h 34 min

      Bonjour ma noisette, Merci pour ton gentil retour sur le blog et l’article ça fait toujours très plaisir 🙂 Pour la réduction de déchets (quelle chance d’avoir une lapine ça aide énormément ^^) tu fais déjà de bons effort en réutilisant tes sacs en plastiques c’est déjà un pas… Bien sur je peux que t’encourager à te mettre à la couture (ou bien d’acheter des sacs en coton si tu préfères, que tu n’as pas le choix) car je suis pas trop pour mettre des aliments dans le plastique c’est vraiment un truc que je boycotte un max.
      Pour le vrac j’achète principalement en magasin bio pour ce qui est riz, farine, sucre etc… car quand à acheter moins autant acheter local et meilleur qualité, après pour mes légumes et fruits cela dépend des fois (cueillettes, panier gourmand il y’en a souvent dans les villes chaque semaine tu peux reserver un pannier de légumes et fruits de saison…). Mais je crois que tu peux trouver des vrac y compris en grande surface au rayon bio, je sais qu’il y en a dans certains auchan… sinon voici une adresse mail pour trouver dans ta ville les magasins vracs ou s’il existe un projet : http://daybyday-shop.com/boutique

      voilà j’espère que j’ai répondu correctement à tes questions. A très vite j’espère !

      • Avatar
        Répondre Maryne 22 novembre 2015 at 22 h 43 min

        Justement je suis allée sur ce site mais il n’y a rien près de chez moi :/ Le Auchan qui est en bas de ma rue fait du vrac mais pas en bio mais au moins il y a quand même du vrac. Pour les sacs c’est plus de la flemme parce que je sais coudre à la machine. Mais c’est décidé demain je vais acheter du tissus et faire mes sacs et je suis certaine que je serais toute fière avec mes beaux sacs uniques la prochaine fois que je ferrais mes courses ^^ Grace à toi !

        • Avatar
          Répondre laptitenoisette 22 novembre 2015 at 22 h 52 min

          Oh tu es mignonne grâce à toi surtout ^^ faut s’y mettre après c’est bon une fois lancée, tu me montreras ton résultat sur la page fb ou insta quand tu les auras fait. A très vite 🙂

  • Avatar
    Répondre Eléonore 22 novembre 2015 at 21 h 58 min

    Super article ! On apprend plein de tuyau utile. Je ne suis pas du genre à tout commenter, mais quand ça me plaît je le fais de bon coeur. Tes démarches responsables sont vraiment source d’inspiration ! @leofaitsavie

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 22 novembre 2015 at 22 h 03 min

      Oh merci beaucoup ma noisette ! bonne soirée et à très vite j’espère…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!