sauver les océans

Comment éviter les arnaques du Greenwashing ?

Coucou mes noisettes, je vous retrouve aujourd’hui, un peu, pas comme d’habitude, assez énervée… bon ok c’est vrai, j’avoue je suis très trÈS TRÈS ÉNERVÉE ! Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui certaines personnes utilisent les catastrophes environnementales qui détruisent la faune et la flore de notre planète tous les jours pour se faire du fric. Et quand en plus ils ont le culot de se faire passer pour les “sauveurs de la planète”, tu vois ma noisette là, moi je bouillonne de l’intérieur !!!

MISE À JOUR LE 31 MAI À 12H19
L’e-shop en question m’a demandé de supprimer les captures d’écran de leur site qui permettaient la comparaison avec le site Aliexpress. De même ils ont souhaité que je retire le “mail” qu’il m’avait envoyé. J’ai donc décidé de flouter ces différents éléments afin de laisser cet article en ligne et exercer pleinement ma liberté d’expression au titre de l’article 11 de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 : « Article 11. – La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi ».

 

C’est du green washing !

Evidemment, le marketing a senti le bon filon pour vendre facilement, il suffit de surfer sur les termes en vogue, quitte à dénaturer leur sens ou les utiliser hors contexte. Aujourd’hui tout est «green» de la bouteille de cola, aux bouteilles de shampoing en passant par la mode aux lignes «conscious» dont on ne connait pas du tout l’impact écologique mais qui vend une image «éthique et verte»… Ne vous faites pas avoir par ces pratiques commerciales.

Oui oui oui, mais là pour moi dans le cas que je vais vous décrire après, on a atteint un bon sommet de l’hypocrisie du Green Washing, parce que tu vois quand tu as H&M qui dit qu’elle n’est pas de la fast-fashion en “conférence-table ronde influenceurs, blog et presse” bah tu te dis “oui mon cuuuuucurbitacée” mais là, je te promets pour moi c’est piiiiire, on atteint presque la vente dolosive* en jouant sur la bonne volonté des gens et leurs belles intentions envers des causes louables !

* L’article 1137 du Code civil définit le dol comme une manœuvre frauduleuse visant à obtenir le consentement du cocontractant. La manœuvre peut consister en une action ou une abstention :

– Un stratagème utilisé par le contractant pour tromper l’autre partie.

– Un mensonge proféré pour inciter le cocontractant à consentir au contrat.

– Le silence intentionnel du contractant en vue de dissimuler une information qu’il sait essentielle pour l’autre partie. Cette manœuvre constitue une réticence dolosive.

Une vraie ARNAQUE “green et éco responsable”

Tu l’as sûrement remarqué ces derniers mois, les choses bougent un peu plus vite dans l’éthique, il y a de plus en plus de prises de conscience que nos modes de consommation sont inadaptés et que nous sommes en train de ruiner notre planète et notre avenir aussi à ce train là. C’est vraiment devenu un sujet “qui compte” et ça j’en suis plus que ravie, mais dans le même temps c’est aussi devenu un sujet financier où différents acteurs essayent de s’immiscer dans un nouveau secteur. Chacun essaye donc de surfer sur la vague de l’éco responsable et du green. Finalement, moi je suis pas contre que même des grands groupes changent leur positions, si ils vont vraiment vers du mieux avec tout leur argent ça ira plus vite et ça me va.

Mais là je voudrais vous parler d’un “e-shop éco-responsable” comme ils ont eu le toupet de se présenter à moi. Voici le mail que j’ai reçu pour m’encourager à vous entourlouper :

Jusque là tu te dis “ok le projet est sympa”, oeuvrer pour la préservation des océans c’est quelque chose que je fais souvent dans ma ligne éditoriale (l’opération “pollution d’avril” pour Sea Sheperd ou encore le concours paille en inox #pasdeplastiquedansmonocéan pour lutter contre les pailles en plastique) donc comme ça de prime abord, moi ça m’intéresse, j’ai envie de creuser, je me dis que c’est une bonne initiative à soutenir et que si je peux y apporter un peu de ma visibilité pourquoi pas…

ET LA, je vais sur leur compte instagram…

Ok, ils publient des trucs sympathiques avec des jolies photos d’animaux marins en danger qu’on a troooop envie d’aider et avec des petits mots en dessous du style “la fonte des glaciers s’accélère : 9000 milliards de tonnes de glace perdues depuis 1961 / Comment protéger les océans ? Télécharger gratuitement notre E-book”.  Encore une fois tout est pensé dans l’arnaque pour duper le client : lui faire bien croire qu’il a à faire à une entreprise engagée et qui oeuvre pour les océans.

Ils ne sont pas les seuls à agir ainsi et je reçois de plus en plus de demandes de collaboration pour des “faux projets éthiques” et je crois qu’il est de mon devoir de vous informer aujourd’hui pour qu’ensemble on dénonce haut et fort ces entourloupes qui n’ont rien d’éthique.

 

Du dropshipping emballé green & éthique : une arnaque bien ficelée

On a donc affaire à une entreprise qui pratique le drop shipping, autrement dit, il revend les produits d’un autre vendeur sur son site en prenant une marge, jusque là encore c’est le principe du commerce donc on a rien à dire.

L’arnaque se situe dans le fait que le site dissimule totalement son fonctionnement et trompe totalement le consommateur à coup de pop-up “éthique” qui s’ouvre pour encourager à soutenir cette démarche bienfaisante pour les océans.

Mais finalement est-ce qu’ils préservent les océans ou l’environnement comme ils l’affirment ? 

Et là, la réponse tu t’en doutes est NON ! Ils achètent des produits sur Aliexpress une misère et les revendent en prenant une marge dix fois supérieure au prix de départ. Pour ceux ne connaissant pas Aliexpress, il s’agit d’un site internet regroupant des revendeurs en Asie, principalement en Chine. Le droit du travail dans les pays d’Asie ne protège pas du tout les travailleurs, il est courant de voir des enfants vendus par leurs familles, travailler dans les usines et dormir dans un lit fait de carton. Alors, éthique on disait ?

Le site “e-shop éco-responsable”
Le site d’Aliexpress

Pour couronner le tout, les produits Aliexpress arrivent largement emballés dans du plastique, plastique qui détruit actuellement nos océans, la faune et la flore contre quoi soit-disant le site se bat !

Les mensonges ne s’arrêtent pas là pour duper le client, dans leur FAQ, ils ne disent pas que les produits viennent de Chine ou d’Asie, au contraire il disent avoir une certaine conscience écologique qui explique le traitement long des commandes. Ahhhhh c’est long, peut-être parce que les produits viennent de hyper loin en transporteur aérien… dans les premières causes de pollution planétaire… Alors on rit (jaune) quand ?

Comment éviter ces arnaques ? 

Avant tout, gardez toujours votre esprit critique, quelque soit votre interlocuteur, vérifiez toujours TOUT ! Et pour débusquer facilement ce genre de “dérives” du drop shipping, il peut être utile d’aller faire une petite recherche sur Aliexpress pour vérifier que ce que vous vous apprêtez à acheter 24€ ne s’y retrouve pas à quelques centimes.

Comment éviter le green washing ? 

Pour vous éviter de tomber dans certains pièges du green washing, je vous partage la page 37 de mon livre ” Green & Cruelty-free” 

Bref, je vous laisse, moi j’ai un mail salé à envoyer, parait que Flipper se délocalise en Amazonie après une réunion qu’il a eu avec Babar, y’a aussi du fric à se faire sur l’huile de Palme.
Allez, petit recap de produits polluants à éviter pour vraiment oeuvrer à préserver les océans et notre jolie planète.
infographie-plastique

Cet article t’a plu ? Épingle-le sur Pinterest ou partage-le sur les réseaux sociaux !

l'arnaque Greenwashing

Les ptits mots doux (12)

  • Avatar

    c’est bien Lucile, continue le combat !

  • Avatar

    Comment ces personnes arrivent à dormir la nuit ?!
    Je ne comprends même pas comment cela est possible…
    Personnellement quand je ne sais pas où ça a été fabriqué, je fuis… Si on ne sait pas alors c’est que c’est dans des conditions terribles ! Même quand on le sait c’est souvent pas top de toute façon…
    Merci pour ton article 🙂

  • Avatar

    Bonsoir. En effet on se fait trop souvent avoir ennuyant envie de mieux faire !!! D ailleur pourriez-vous me conseiller pour acheter des lingettes réutilisables en fibres de bambou qui ne soient pas blanches à l l’achat ( pour qu elles restent le plus “clean” possible) et qui soient vraiment écolo ?! Merci d avance ❤

  • Avatar

    Merci!! C est vrai que ces arnaques pullulent sur le net!! Ouvrir l oeil et le bon!!

  • Avatar

    Merci pour ce bel article que je vais partager sur ma page Facebook. Je suis la responsable de l’e-shop cosmetiquesvegans.com et je suis tous les jours confrontée à des marques qui essayent de me duper. “On est bio, et 100% naturel. Bien sûr que c’est biodégradable. Etc, etc…” Sauf que lorsque je creuse un peu et que j’analyse les compositions (15 ans en milieu pharmaceutique ça aide), c’est bourré de cochonneries!!! Alors je les mets face à leurs contractions et bien souvent je n’ai plus de nouvelles. C’est très compliqué pour les consommateurs de s’y retrouver. Personnellement je gère cette boutique par passion et conviction. Je suis handicapée et je ne peux plus travailler donc je mets à profit mon temps libre pour faire quelques choses de bien et en lesquelles je crois. Je raconte un peu ma vie là mais c’est juste pour vous montrer qu’il y a énormément d’arnaques et peu de marques engagées. D’aileurs je propose peu de marques mais au moins je suis sûre de vendre des produits éthiques. Et j’adore ton blog qui m’a beaucoup inspiré dans ma démarche.

  • Avatar

    Merci pour tes conseils avisés et qui nous éclairent c’ est tellement compliqué !!

  • Avatar

    Merci pour cet article éclairant !

  • Avatar

    Merci beaucoup pour cet article inspirant et inspiré !

    Ce qui est bien dommage, c’est d’être obligé de retirer le nom du site sans quoi des poursuites pourrait t’être intentées…

    Ils sont bien gentils à contacter les influeuceuses pour valoriser leurs produits mais dès qu’on est pas “satisfaites”, on a pas le droit de “l’ouvrir”… C’est pourtant le “deal” de départ ! Donner son avis va dans les deux sens !!!

    Pas facile parfois de prêcher le vrai du faux, mais grâce à des blogueuses comme toi, cela permet d’avancer dans ce domaine !

    Encore merci de ton courage et de ton “coup de gueule” qui va peut être en inspirer certains, et faire réfléchir d’autres ☺️

  • Avatar

    Merci pour ce témoignage ! Je connaissais les marques qui se croient éco-responsables alors qu’elles sont complètement à côté de la plaque, mais c’est vrai que là on attend le level 99 du foutage de gueule…

  • Avatar

    Super ton article ! Il y a tellement de sites et de marques similaires a celle que tu dénonces et qui arnaquent des centaines de consommateurs..
    Dommage qu’on ne puisse parler ouvertement de la marque, de donner son avis pour peu qu’il soit négatif mais véridique!

  • Avatar

    Merci p’tite noisette pour vos articles et vos conseils. Vous êtes très inspirante. Continuez à nous guider. Merci pour votre courage. Bien amicalement.

  • Avatar

    Effectivement ce genre de marque se foutent de la geule du monde. Ça leur fera pas de mal de se faire remonter les bretelles.
    Les gens doivent apprendre à avoir un vrai regard critique sur ce qu’ils achetent.
    Mais de là même manière que l’on a mis du temps à décrypter les stratégies des pubs (et qui maintenant sont parfaitement connu du grand public ) les gens apprendrons également le décortiquer le vrai du marketing.
    Bravo pour cet article !

Laisser un mot doux

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake