Faire Maison : L’huile prodigieuse bio & vegan

Bonjour mes noisettes, je vous retrouve aujourd’hui avec un petit tuto pour vous faire découvrir comment je fabrique mon huile prodigieuse pour illuminer ma peau. Elle est évidemment bio, sans test sur les animaux et vegan (sans produit issu des animaux ou insectes). Elle sent vraiment bon l’été et est beaucoup plus économique que la non-moins célèbre issue du commerce. Mettons donc un peu d’or dans notre vie !

Mon but était donc de créer une huile avec tous les avantages des huiles du commerce sans leurs inconvénients (prix, éthique, compositions chimiques).

Je vais donc commencer par vous décrypter la célèbre huile de chez N*xe à 29€ les 50ml.

Composition :

Isopropyl Isostearate*,Macadamia Ternifolia Seed Oil*, Coco-Caprylate/Caprate*, Dicaprylyl Ether*, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil*, Corylus Avellana Nut Oil/Corylus Avellana (Hazel) Seed Oil*, Camellia Oleifera Seed Oil*, Parfum (Fragrance), Tocopherol*, Borago Officinalis Seed Oil*, Olea Europaea (Olive) Fruit Oil*, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil*, Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Extract*, Hypericum Perforatum Flower/Leaf/Stem Extract*, Solanum Lycopersicum (Tomato) Fruit/Leaf/Stem Extract*, Caprylic/Capric Triglyceride, Benzyl Salicylate, Butylphenyl Methylpropional, Citronellol, Geraniol, Hydroxycitronellal, Limonene, Linalool. Sans adjonction de conservateur.

Décryptage :
En Rouge tout ce qui est chimique
En Bleu des agents neutre
En Vert ce qui est végétal et utile
Isopropyl IsostearateCirechimique
Macadamia Ternifolia Seed OilHuile de noix de macadamiavégétal
Coco-Caprylate/CapratePermet l’étalement (huile esthérifiée)chimique
Dicaprylyl EtherComposant huileuxchimique
Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) OilHuile d’amande doucevégétal
Corylus Avellana Nut Oil/Corylus Avellana (Hazel) Seed OilHuile de noisettevégétal
Camellia Oleifera Seed OilHuile de thé vertvégétal
Parfum (Fragrance)Substance odorifiantechimique
TocopherolVitamine E anti-oxydant (conservateur)végétal
Borago Officinalis Seed OilHuile de bourrachevégétal
Olea Europaea (Olive) Fruit OilHuile d’olivevégétal
Helianthus Annuus (Sunflower) Seed OilHuile de tournesolvégétal
Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf ExtractExtrait de romarinvégétal
Hypericum Perforatum Flower/Leaf/Stem ExtractExtrait de millepertuisvégétal
Solanum Lycopersicum (Tomato) Fruit/Leaf/Stem ExtractExtrait de tomatevégétal
Caprylic/Capric TriglycerideHuile esthérifiéevégétal
Benzyl SalicylateSubstance odorifanteDivers
Butylphenyl MethylpropionalSubstance odorifanteChimique
CitronellolSubstance odorifanteDivers
GeraniolSubstance odorifanteDivers
HydroxycitronellalSubstance odorifanteChimique
LimoneneSubstance odorifanteVégétal
LinaloolSubstance odorifanteDivers

J’ai donc décidé de supprimer certains composants allergisants et nocifs rouges et de remplacer les ingrédients bleu par des composants 100% naturels. Pour ce qui est des ingrédients verts, certains paraissent inutiles comme l’huile de tournesol qui ne possède aucune vertu spéciale pour la peau et les cheveux. J’ai donc décidé de modifier la recette vers quelque chose qui me correspond plus. Toutefois vous pouvez si vous le souhaitez remplacer à l’identique.

Pour ma part, je suis donc partie sur un mélange d’huiles mais il est possible de choisir parmi toutes celles-ci, le mieux étant de faire un mélange de plusieurs huiles sèches et grasses pour cumuler leur vertu. Toutefois si vous le souhaitez, vous pouvez vous contenter d’une seule huile unique pour diminuer les coûts.

Cette recette est très simple, donc ne vous inquiétez pas si vous n’avez jamais réalisé de cosmétique maison, cette recette est très facile pour commencer !

 

6tobe-banniere-monlivrebeautenaturelle

 

La recette 

Ingrédients pour un mélange de 50 ml :

  • 40g d’huile végétale
  • 5 g de macérat huileux
  • 0,9 g (33 gouttes) fragrance cosmétique naturelle
  • 2g de Poudre de mica d’or
  • 4 goutte Vitamine E liquide

Je vais volontairement vous détailler tous les ingrédients afin que vous compreniez bien pourquoi et comment j’utilise ces produits…

Pour les huiles végétales :

Vous pouvez choisir celles qui vous plaisent mais je vous conseille un mélange d’huiles sèches et grasses pour un meilleur résultat.

  • En huile sèche vous pouvez vous tourner vers :

L’huile de fruit de la passion : Anti-radicalaire, elle protège la peau du vieillissement. Régénérante, elle restaure la couche lipidique et protège la peau de la déshydratation. Huile sèche, parfumée, qui pénètre bien. Elle apporte souplesse ainsi qu’un toucher soyeux à la peau.

L’huile de macadamia : Assouplissante, nourrissante et anti-déshydratation, elle possède une composition en acides gras très proche de celle du sébum. Huile circulatoire, elle stimule la micro-circulation locale et draine le système lymphatique. Très pénétrante, elle ne crée pas de film occlusif à la surface de la peau. Cicatrisante et apaisante, elle apporte protection et douceur à la peau. Elle apporte une légère protection face aux rayonnements UV ce qui est parfait pour notre recette ici.

L’huile de noisette : Non comédogène, elle équilibre la production de sébum des peaux grasses. Très pénétrante, elle assouplit la peau en profondeur sans laisser de film gras et permet la bonne pénétration des actifs comme les huiles essentielles. Protectrice, elle prévient la déshydratation de la peau. Cicatrisante, elle aide à la réparation du tissu cutané. Adoucissante, elle apporte à la peau un toucher soyeux. Je trouve l’odeur un peu trop prononcée pour notre mélange mais elle est parfaite pour les peaux acnéiques.

  • En huiles “grasses” :

L’huile d’abricot : Huile illuminatrice, elle apporte un véritable coup d’éclat à votre peau. Régénérante et revitalisante, elle lutte contre les effets du vieillissement. Tonifiante, elle assouplit les peaux les plus sèches. Emolliente, elle nourrit la peau et contribue ainsi à la rendre plus douce. En renforçant le film hydrolipidique, elle protège la peau de la déshydratation.

L’huile de coco : Délicatement et naturellement parfumée, cette huile de Coco a été sélectionnée pour son parfum très doux respectant l’odeur sucrée de la coco (pas d’odeur de rance). Très nourrissante, l’huile de coco réduit considérablement la déshydratation de la peau. Apaisante et douce, elle calme les rougeurs et les sensations d’échauffements dues au soleil.

 L’huile d’amande douce : Très douce, elle est très agréable à appliquer et laisse un aspect velours et un toucher douceur à la peau. Emolliente, elle nourrit la peau et la protège du dessèchement. Assouplissante et fortifiante, elle active la réparation de la peau. Apaisante, elle calme les démangeaisons et les irritations. Elle aide à la prévention des vergetures.

Pour ma part, j’ai choisis de mettre 10g de chacune des huiles suivantes : Amande douce, coco, abricot et macadamia.

Pour les macérat huileux :

Vous pouvez choisir entre les macérats huileux suivants selon vos odeurs préférées :

Macérât huileux Monoï BIO : Macération de fleurs de Tiaré dans de l’huile végétale de coco vierge biologique agrémentée d’un parfum “Tiaré” 100 % naturel. J’adore l’odeur et la fleur de Tiaré est réputée pour le soleil et sublime la peau et les cheveux.

Macérât huileux Calendula BIO : Macération solaire de fleurs de Calendula biologique dans de l’huile de Tournesol biologique. Les fleurs de calendula sont reconnues pour leurs vertus apaisantes des coups de soleil, ce qui est très pertinent ici.

Macérât huileux Vanille BIO : Macération des gousses de Vanille Bourbon biologique dans de l’huile de Sésame biologique désodorisée. Laisse un toucher sec, ce qui est plutôt utile si le mélange d’huile végétal utilisée auparavant est plutôt gras.

Pour ma part, j’ai utilisé le mélange de macérât huileux de Calendula pour son côté reconnu contre les brulures et vu que ma peau est très claire, je tenais à avoir un soin après solaire aussi avec mon huile prodigieuse. Toutefois, j’ai déjà utilisé les deux autres macérâts qui sont aussi top !

Pour la fragrance cosmétique naturelle (l’odeur) :

Je vous conseille vraiment cette fragrance cosmétique, bien qu’il en existe d’autres (Monoï, vanille, body butter).

Fragrance cosmétique naturelle Moorea : Odeur : évoquant le monoï : notes de fleurs blanches (lys, jasmin) et de fleurs exotiques (Tiaré, Ylang-Ylang…), arrondies par un fond de coco riche et sucré.

Pour colorer :

Poudre_mica_or

J’ai acheté le colorant mica poudre d’or sur Aromazone qui est idéal ici. Il en existe un aussi pailleté argent et un autre noisette. Vous pouvez ajouter ces paillettes si elles vous plaisent ou afin de faire un mélange.

Pour ma part, je trouve plus élégant de se limiter au mica d’or car je ne cherche pas à être toute dorée, seulement de m’apporter un voile lorsque je suis au soleil.

Les conservateurs :

Pour ma part et vu le mélange, je vous recommande vivement d’utiliser la vitamine E anti-oxydante pour conserver votre huile prodigieuse jusqu’à 6 mois.

Recette en 3 étapes :

Munissez vous d’un saladier, d’un petit fouet et d’un flacon vide avec une pompe.

Astuce : Pourquoi ne pas en profiter pour recycler un flacon que vous avez déjà de vide ? Si jamais vous n’en avez pas, vous pouvez en acheter un sur aromazone ou internet plus généralement.

  1. Dans votre saladier, transférez votre mélange d’huiles et de macérât huileux.
  2. Ajoutez le reste des ingrédients, matière première par matière première, en mélangeant bien entre chaque ajout.
  3. Transférez la préparation dans votre flacon à l’aide du petit entonnoir.

N’oubliez pas : Les micas tombent dans le fond, il faut donc secouer avant application !

Et voilà mes noisettes, vous connaissez mon secret, alors faites en sorte que cela ne reste pas entre nous, partagez la autour de vous pour que tout le monde passe au naturel et qu’on sauve les animaux et la planète !

Cet article t’a plu ? Epingle-le pour y revenir plus tard 🙂 

Les ptits mots doux (33)

  • Avatar

    Coucou Lucile,
    Je suis très contente d’avoir trouvé ta recette.
    Je l’ai fait avec 20g d’huile de macadamia + 10 g d’huile d’abricot + 10 g d’huile de coco et j’ai suivi le reste de la recette.
    L’odeur était divine mais très rapidement (2-3 jours), l’odeur a changé comme si les huiles avaient ranci. J’avais gardé mon flacon à température ambiante et j’avais mis de la vitamine E.
    Aurais-tu un conseil pour ne pas que l’odeur change lors de ma prochaine réalisation?
    Merci

  • Avatar

    Un incontournable pour cet été ! Merci

  • Avatar

    Bonjour,

    Article très intéressant !!! Je me renseigne sur les huiles végétales car j’aimerais me faire une huile pour les vergetures (pour femme enceinte 🙂 ). Mais du coup je ne sais pas quelle marque d’huile utilisé (il y en a de toutes sortes et quitte à faire soi même autant le faire avec des bons produits!). Et concernant les conservateurs, lesquels privilégiez vous ?
    Merci pour tous ces conseils 🙂

Laisser un mot doux

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.