Comment choisir une bague de fiançailles éthique ?

Coucou mes noisettes, je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler un peu de bijoux éthiques, je vous explique notamment comment j’ai trouvé ma bague de fiançailles et quelles sont les problématiques qui entourent l‘industrie de la joaillerie. Décryptons donc la fabrication d’un solitaire de fiançailles classique en or et diamant.

Choisir une bague de fiançailles éthique ?

Et oui malheureusement, la joaillerie n’échappe pas à la règle, il y a de nos jours peu de bijouteries éthiques et donc la plupart des bagues de fiançailles ne le sont pas non plus. Heureusement, comme je vous l’expliquais dans mon précédent article, c’est une situation dont Ben avait conscience lorsqu’il m’a fait sa demande en mariage et c’est la raison pour laquelle nous sommes partis ensemble à la recherche de ma bague de fiançailles. Finalement, j’ai beaucoup aimé ces recherches et partager ces moments à deux, on a appris beaucoup de choses sur les bijoux, les pierres et les minerais en se renseignant. Je vais tenter de vous expliquer tout cela le plus simplement possible.

Choisir un diamant qui n’est pas un diamant de sang…

Tu as peut être vu le film Blood Diamond avec Leonardo Di Caprio ? Si non je te le recommande c’est une première entrée en la matière qui te permettra d’imaginer un peu la situation…

Selon la définition retenue par l’ONU, les diamants de conflit sont « des diamants bruts utilisés par les mouvements rebelles pour financer leurs activités militaires, en particulier des tentatives visant à ébranler ou renverser des gouvernements légitimes ». Cette définition est très restrictive et elle s’adapte mal aux réalités conflictuelles réelles de notre monde d’aujourd’hui et elle gagnerait à être étendue. Demander une redéfinition de l’éthique des diamants, c’est ce qu’essaye d’obtenir de nombreuses ONG internationales dont notamment Amnesty International afin d’apporter aujourd’hui une définition qui nous permettrait à nous, acheteur, d’avoir une vraie idée de ce qu’il s’est passé derrière ces diamants. Il faut quand même prendre conscience que sur le continent africain, en Angola, en République démocratique du Congo, au Libéria, les bénéfices tirés du commerce de diamants (les diamants à leur état brut) ont servi à financer des conflits armés au cours desquels des millions de civils ont été tués, ou victimes d’homicides, de viols, de mutilations, d’enlèvements… C’est donc dans cette optique et pour stopper  le commerce des «diamants de guerre» qu’il a été mis en place le processus de Kimberley, dont l’efficacité est aujourd’hui largement à nuancer…

Quel label pour un diamant éthique ? 

Le processus Kimberley a été mis en place en 2003 par certaines organisations étatiques, des professionnels du diamant et des organisations de la société civile (associations et ONG principalement), pour mettre un terme au commerce international des diamants de sang. Il visait à garantir au consommateur que les diamants qu’il achète ne sont pas des diamants bruts utilisés par les mouvements rebelles, ou leurs alliés, pour financer des conflits.

En gros, ce processus exige des gouvernements participants (c’est à dire, tu l’auras compris, pas tous, si ya pas la certification Kimberley, tu peux être certaine que c’est des diamants de sang) que chaque chargement de diamants bruts soit exporté dans un conteneur sécurisé et accompagné d’un certificat validé par le gouvernement, avec un numéro de série unique attestant que les diamants ne proviennent pas de pays en guerre. Le gouvernement certificateur est donc responsable de ce diamant et il engage “sa responsabilité”. Selon le processus de Kimberley, les diamants certifiés ne peuvent être échangés qu’entre pays signataires. Aucun chargement de diamants bruts non certifiés n’est autorisé à pénétrer ou à quitter le territoire d’un pays participant.

MAIS (tu l’as bien compris depuis le temps Georgette ya souvent un “mais”) le processus de Kimberley ne repose que sur les États ! Autrement dit, ils doivent eux-mêmes mettre en place un “système effectif” de contrôles à l’exportation et à l’importation, afin d’empêcher que des diamants de la guerre ne circulent. Donc, tu t’en doutes, l’efficacité de ces systèmes de contrôle sont très très variables selon les pays vu que celui qui certifie s’auto-contrôle ! De plus, le processus de Kimberley ne prend pas du tout en compte les droits sociaux des travailleurs et les problèmes environnementaux liés à l’extraction des diamants.

Donc si tu cherches une bague éthique avec un diamant dans le commerce, tu dois retenir que : 

  • La plupart des diamants des grandes chaines de joaillerie sont des diamant dont on ne connait pas la provenance et souvent diamants de sang
  • Il peut aussi s’agir de diamants de synthèse réalisés en synthétisant un vrai diamant, mais ce ne sont pas de vrais pierres, elles n’auront pas de vertus en lithothérapie par exemple malgré le fait qu’elles soient presque indiscernables d’un vrai diamant.
  • Il existe une certification par le processus de Kimberley mais cela n’est pas 100% efficace pour garantir que la bague est éthique. Pour que l’éthique soit constatée, il faut que la personne qui certifie l’éthique et que l’organisme de contrôle soient deux identités distinctes, sinon il peut exister des conflits d’intérêts.
Un diamant éthique c'est...

Maintenant, faisons un point sur l’or

Il faut savoir qu’aujourd’hui, la production de l’or atteint les 2000 tonnes par an dans le monde, causant des dégâts conséquents sur l’environnement :

  • Les conditions sociales offertes aux mineurs sont souvent déplorables (le salaire, les conditions de travail, la précarité de l’emploi, l’âge légal de travail).
  • Les grandes compagnies minières versent souvent des royalties ridicules à leur pays hôte (3 % parfois, contre plus de 40 % pour l’industrie du pétrole) ce qui fait que de petits pays ayant des minerais d’or sont exploités par de grandes compagnies et cela précarise les locaux.
  • Les exploitants d’or ne remettent pas les sols en état après avoir épuisé une mine, on assiste donc à une dégradation considérable des sols et un épuisement des ressources naturelles.
  • La production de l’or est polluante : les mines d’or utilisent des bassins remplis de cyanure (mortel à cette dose pour le vivant) et de chlore pour séparer l’or des impuretés. Evidement, vous vous en doutez, la question du rejet dans la nature n’est pas pris en compte et n’est pas traité.

 

Pour cela, pas besoin d’aller chercher loin, par exemple en Guyane, les exploitants illégaux infiltrent leur or au mercure dans la filière légale, de ce fait on ne peut savoir si on achète un or « propre » ou pas dans les bijouteries (même celles qui revendiquent l’utilisation d’un or français provenant de Guyane, vous l’aurez compris, revendiquer le “made in France” n’est pas un gage d’éthique en matière d’or). Le mercure est ici utilisé pour capter l’or et c’est un désastre environnemental : sur les sols, les cours d’eau, les écosystèmes. Ils arrivent donc de fil en aiguille à détruire les chaînes alimentaires des animaux et des humains vivants à proximité de ces mines, leurs causant des troubles neurologiques irréversibles. Donc il n’y a pas que l’huile de palme qui détruit les écosystèmes et c’est important de révéler aussi les autres industries dévastatrices …

Comment savoir si l’or est éthique ?

Fairmined est une démarche de certification du secteur aurifère (l’industrie de vente de l’or) introduite dans les années 2000 par 2 associations : Fairtrade Labelling Organizations, une association mettant en réseau les initiatives de commerce équitable et par l’Alliance pour une exploitation minière responsable.

Cette certification vise à garantir des pratiques plus respectueuses de l’environnement dans l’exploitation des mines d’or, et à garantir la responsabilité sociale des entreprises concernées. Elle vise également à placer l’ensemble de la filière concernée par l’utilisation du métal précieux, de la mine d’or à la vitrine d’exposition, dans une logique de commerce équitable. Il est donc essentiel en tant qu’acheteur de réclamer cette certification Fairmined aux bijoutiers et joailleries, de même un durcissement des normes internationales en la matière serait une avancée majeure qu’ils faut encourager par un éveil des consciences. N’oublions pas que l’or que nous achetons dans nos pays occidentaux provient souvent de petite mines de pays qui n’arrivent pas encore à se developper, il est de notre devoir moral de participer autant que nous le pouvons par nos actes et nos achats à une juste répartition des richesses sur la planète.

Mon choix de bague de fiançailles ?

Comment j’ai concilié une bague éthique avec mes goûts ?

J’ai décidé de me diriger vers une bague de fiançailles vintage. Ma bague n’est donc pas un bijou neuf elle ne participe donc pas à encourager toute cette souffrance et vous vous doutez bien que pour un bijoux aussi symbolique que celui là et alors que nous sommes informés Ben et moi, je ne pouvais pas faire autrement. Je comprends lorsqu’on ignore ces faits et que l’on puisse se diriger très facilement vers les bijouteries “connues” qui sont facilement accessibles et dont les prix sont parfois attirants, mais ce n’est souvent pas pour rien… Je dois vous avouer aussi en faisant mes recherches que j’ai trouvé des marques qui m’ont étonnée et dont je n’aurais pas parié sur l’engagement, comme Tiffany & Co qui achète son or à une mine responsable en Utah.

Mais finalement, je ne saurais que vous recommander si vous le pouvez, de toujours passer par de la seconde main et du recyclage. Vous le savez, car ce sont des valeurs que je défends depuis un moment maintenant, mais acheter et consommer des objets qui existent déjà sur la planète plutôt que d’en construire de nouveaux permet de limiter efficacement son impact sur Terre et ça c’est la règle numéro 1 en éthique !

Non, le Vintage c’est pas MOCHE et VIEILLOT !

bague de fiançailles

Il faut impérativement sortir du cliché que le vintage c’est moche, vieillot ou sale. Tout comme je vous le présente pour la mode éthique régulièrement dans les éthique ton look . Le vintage ça s’adapte à tout le monde, à tous les goûts et tous les styles. Vous trouverez donc forcément en cherchant VOTRE BIJOU ETHIQUE VINTAGE. Ce que j’apprécie encore plus avec les bijoux vintage c’est qu’ils ont une histoire et pour une bague de fiançailles je trouvais juste merveilleux de me dire que d’autres couples s’étaient aimés et mariés avec ce bijou avant nous et que nous faisions perduré leurs bouts d’histoires grâce à la nôtre.

Pour moi, il s’agit donc d’une bague de fiançailles en or jaune et une marguerite de diamants de l’époque Art déco 1920 (période que j’affectionne beaucoup dans le style), elle vient de Grande-Bretagne et est poinçonnée du saut de la couronne d’Angleterre. Ça m’a beaucoup plu car j’ai vécu dans la banlieue de Londres durant mon enfance. Je l’ai trouvé auprès d’une brocanteuse anglaise qui tient une boutique physique et sur Etsy où elle vend des bijoux vintage. Elle chine les bijoux lors de vides-grenier et brocantes puis revend ses trouvailles après les avoir fait authentifier. J’ai fait par la suite rétrécir la bague, je vous conseille de toujours choisir un bijoux plus grand que plus petit, il est plus aisé de faire rétrécir un bijoux vintage plutôt que de le faire agrandir. Personnellement, je suis passée d’une bague de taille 67 à une bague de taille 47 (oui je sais j’ai de tous petits doigts) mais cela ne se voit aucunement si le travail est bien fait. La totalité nous a coûté 350€ soit largement moins que toutes les bagues du commerce neuves (pour un poids or/diamants équivalent), alors oui les 13 diamants ne sont pas d’une transparence éclatante mais ils brillent tellement et représentent toujours autant l’éternité !

Alors comment vous la trouvez ? Moi j’en suis complètement amoureuse !

Les ptits mots doux (14)

  • Avatar

    Bonjour Petite Noisette, une des phrases de ton article concernant les diamants de synthèse porte à confusion. “Il peut aussi s’agir de diamants de synthèse réalisés en synthétisant un vrai diamant, mais ce ne sont pas de vrais pierres, elles n’auront pas de vertus en lithothérapie par exemple malgré le fait qu’elles soient presque indiscernables d’un vrai diamant”. Ce sont de VRAIES pierres et ce sont de VRAIS diamants. Les conditions naturelles de la création des diamants sont recréées en laboratoire (haute pression haute température) et permettent de créer des diamants (mais aussi plein d’autres pierres) qui ont les mêmes qualités physiques que les diamants naturels: utile pour la joaillerie mais surtout… pour l’industrie! Les pierres “synthétiques”, ce n’est pas pareil que les pierres “artificielles” qui elles peuvent être en verre par exemple, avec une dureté de verre et non de diamant (échelle de Mohs).
    En tout cas, une fois qu’on a vu les photos des trous béants laissés par les mines de diamants, on s’interroge bien plus facilement: si on peut le faire en laboratoire, est-il besoin d’éventrer la planète pour récupérer les pierres? Mais est-ce vraiment plus écologique de fabriquer en labo? Et le coût bien moindre d’un diamant synthétique ne risque-t-il pas de bouleverser tout le marketing actuel autour des diamants ?
    Par contre, je pense que tu as bien raison sur l’aspect lithothérapie (même si on utilise peu des pierres taillées en facettes en litho). Je t’invite à contacter un gemmologue pour avoir plus d’info et modifier cette partie de l’article avec tes propres mots. J’ai découvert le sujet avec une prof gemmologue et c’était passionnant et…ébranlant! Bravo pour le reste de ton article qui synthétise bien toutes ces problématiques!

  • Avatar

    Moi tu sais que je l’a trouve canon cette bague !

    Et après quelques recherches pour ma marque je suis fière de te dire que l’or qui recouvre les bijoux April Please est labellisé Fairtrade #petitefiertéetjoiedansmoncoeur

  • Avatar

    Bonjour,

    Merci pour ton article. Je vais moi aussi me marier l’année prochaine et nous souhaitons un mariage le plus écologique possible. Je voulais une bague de fiançaille éthique mais ton article m’a fait réfléchir car je n’avais pas penser à l’occasion pour les bijoux. J’ai finalement trouvé une magnifique bague qui nous a coûté beaucoup moins…. encore merci et félicitations pour ton mariage !

  • Avatar

    Oh j’adore tes partages “mariage”! (Cela me ramène à de jolis souvenirs ) Ta bague est tout bonnement magnifique ! Bravo pour ce choix ! Ici la question de l’éthique s’est posée pour nos alliances, avec en plus l’envie de trouver des anneaux d’esprit celtique. Finalement nous sommes allés voir une joaillière pas très loin de chez nous, qui nous a fait nos alliances sur-mesure, avec des bijoux offerts par nos familles et de l’or blanc éthique pour compléter pour la mienne (et une gravure réalisée à la main pour le côté celtique). Cela rend nos alliances encore plus chargées d’amour .
    Mais l’idée du vintage est formidable je trouve !
    Bons préparatifs, savourez bien !

  • Avatar

    Félicitation à tous les deux ! Je trouve ta bague vraiment très belle et ton article top !
    Je n’ai découvert ton blog qu’il y a peu et j’adore ce que tu y partages.

  • Avatar

    Plein de bonheur à vous deux c’est super ton article fabuleux je ne savais pas tout cela je suis d’accord avec toi et des bijoux qui racontent une histoire j’adore, à mes 50 mon chéri m’a offert une cassolette de 1930en or rose c’est un médaillon où on met une photo à l’intérieur c’est magnifique gros bisous et plein de bonnes choses petite noisette

  • Avatar

    Bonjour Lucile,
    Merci pour votre article concernant la provenance des pierres précieuses et de l’or;;; c’est édifiant ! C’est vrai que lorsqu’on pense vintage, on ne pense pas forcément bijoux et pourtant !!! La 2ème main, si je puis dire, est une idée géniale. Votre bague de fiançailles, ravissante ,au demeurant, a sûrement déjà appartenu à une belle jeune femme émue de se fiancer et vibrante de bonheur à l’idée de se marier avec l’homme aimé… je sais, je m’emballe, je vous l’ai déjà dit : je suis irrémédiablement fleur bleue. De toutes façons, il vaut mieux un bijou vintage qu’un bijou neuf “taché de sang” comme vous le dites et responsable de catastrophes écologiques !
    Plein de bonheurs à venir !!! Marie-Madeleine

  • Avatar

    Effectivement c’est super compliqué de savoir d’où viennent ces matériaux précieux! Je trouve ton choix tellement intelligent et en accord avec la personne que tu es!!
    Il y a aussi les artisans bijoutiers comme l’atelier du soleil fou qui peut utiliser l’or de bijoux de famille par exemple, les fondre ensemble et insérer un diamant récupéré sur un autre bijoux! Et comme ça rien ne se perd et tu peux faire du nouveau avec de l’ancien!

  • Avatar

    Tout d’abord mes félicitations à toi et Benoix pour vos engagements !
    Je suis d’avis que tout est à remettre en question à notre époque et que dans la mesure du possible si l’on peut faire mieux il faut le faire. Donc je trouve ça super que tu parle de ce sujet ! Pour moi c’est sûr et certains, ça sera de l’occasion pour nos bagues de fiançailles. Merci pour tout le travail que tu fournis et que tu nous partage !

  • Avatar

    Super article !bon moi j’ai déjà ma bague de fiançailles mais pour mon alliance j’aimerai une bague vintage ,la seule chose qui me dérange c’est qu’elle est un passé,et pour une alliance si elle est revendue c’est souvent que le couple s’est séparé…du coup ça me rebute un peu…

  • Avatar

    Merci pour cette article qui tombe à pic. Nous sommes en train de chercher nos alliances…en plein questionnement sur où les prendre.
    J’ai pris connaissance du label fairmined et me demandais s’il était fiable (d’après votre article c’est pas mal ). Nous avons rdv demain matin auprès d’un petit bijoutier qui a ce label.
    J’avais également sélectionné or du monde mais je me suis rendue compte qu’il n’avait aucun label…
    Y’a-t-il un moyen de savoir d’où provient l’or? Ou faut-il tenter la question auprès du bijoutier au risque d’avoir des explications vagues?
    Merci beaucoup en tout cas de soulever ces questions !!!

  • Avatar

    Merci Lulu noisette pour ce super article comme d’habitude travaillé et instructif ! je vois que dans un autre commentaire il est mention de Or du Monde. j’en avais aussi entendu parler via Friendly Beauty. As-tu étudié leur process ? en tous cas bonne préparation du mariage ! amusez-vous surtout ! bises à toutes les noisettes Lou

  • Avatar

    Très jolie ! J’avoue que je n’y avais pas pensé au vintage, pour une bague de fiançailles mais après tout, pourquoi pas ?!
    Et que penses-tu des marques éthiques comme “Or du monde” ou “Paulette à bicyclette” ? Pas assez éthique à ton goût ? Si oui je suis curies-use de connaître ton avis 🙂
    Toutes mes félicitations pour cette jolie nouvelles qu’est votre mariage en tout cas !

  • Avatar

    bravo pour vos engagements, vos articles et superbe bague

Laisser un mot doux

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.