Partir vivre au Canada : notre projet d’immigration

preppy-style-vintage-mode-look

Coucou mes noisettes, je vous retrouve aujourd’hui, sans suspens vous avez vu le titre, pour parler de notre gros projet actuel avec Ben. Nous sommes en train de réaliser les démarches administratives pour immigrer au Canada. Bien-sûr, en raison du covid-19, nos plans ont été un peu retardés. Nous avions prévu de déménager pour avril-mai 2021 mais nous avons décidé de repousser au moins à fin 2021 le départ afin d’avoir plus de visibilité sur notre arrivée et notre déménagement. Je vous tiendrais au courant régulièrement, dans cet article des avancés de notre projet.

Pourquoi avez-vous décidé d’immigrer ? 

Pour voir des ours et des sapins ! Je rigole bien-sûr, nous avons toujours eu envie avec Ben de vivre à l’étranger. Nous adorons voyager (notamment en slow travel en faisant des road trip long), mais finalement, quoi de mieux pour découvrir et comprendre un pays dans sa globalité que de s’y installer ?

Nous avons pensé pendant des années à ce projet. Je me souviens encore que nous avions déjà parlé de vivre à l’étranger en 2013 dans les premières années de notre couple. Les études, le travail et le quotidien nous ont amené à repousser le projet, pourtant chaque année nous avions cette phrase qui revenait : “Alors quand est ce qu’on part ?”.

C’était une question de temps avant de sauter le pas… Nous avons décidé lors de notre mini lune de miel à Londres que c’était le bon moment pour nous. Par la suite, le covid et le confinement n’ont fait qu’accélérer notre prise de décision. Il est temps pour nous d’oser, de sortir de notre zone de confort et de tenter de réaliser ce rêve d’aventure que nous avions laissé au placard. Alors oui, cela comporte son lot d’incertitudes, de questionnements, mais comme le dit l’adage justement – better an “oops” than a “what if” – (mieux vaut un oups qu’un “et si”).

Je préfère prévenir avant d’avoir certains retours (un peu chauvin ^^), nous ne quittons pas la France parce que nous ne l’aimons pas, nous ne quittons pas la France parce qu’ici la vie est nulle (ou quelqu’autres raisons du genre), nous quittons la France parce que nous aimons le Canada précisément.

toronto-canada-pvt-entree-express-rp
immigration-canada-conseils

Pourquoi avez-vous décidé d’immigrer au Canada ?

Nous avons deux expériences de l’étranger très différentes avec Ben et donc des motivations à la fois diverses et communes.

Personnellement, vous le savez sûrement si vous me suivez depuis quelques années, j’ai vécu et été scolarisée pendant une partie de mon enfance à Montréal, puis à Londres avant de revenir vivre en France. Ainsi, pendant plusieurs années, je ne me sentais pas vraiment française en France, je ne comprenais pas toujours certaines références, je me sentais en décalage culturel. Il y avait un “ici” et un “là bas”. Ici je devais apprendre à grandir, là bas il y avait des morceaux de mon identité. De fil en aiguille, je suis arrivée au lycée européen cursus Allemand et je suis partie plusieurs mois étudier en Allemagne à côté de Hambourg. Le bac, les études de Droits Langue Anglais-Allemand, l’enseignement et pouf, illustratrice et blogueuse. Bref, rien n’est jamais tracé dans la vie, mais bien souvent tout prend un sens. Finalement, j’ai toujours grandi et appris énormément de tous ces voyages, à chaque fois cette bousculade des habitudes et ces pertes de repères m’ont fait grandir.

Pour Ben, c’est différent. Il a grandi en région parisienne, fait ses études à Paris, puis m’a rejoint pour vivre en province à Tours puis à Lyon. C’est un vrai aventurier dans l’âme, c’est lui qui m’a le plus poussé hors des sentiers battues en bivouac nature en Norvège comme lors de tous nos voyages. Il s’était toujours dit qu’il voulait vivre à l’étranger et s’y installer durablement. Il avait déjà fait des échanges plus jeunes et c’était une évidence pour lui. Pendant de nombreuses années, son niveau d’anglais l’a bloqué. Les cours d’anglais de sa scolarité avaient suffit à lui faire croire qu’il n’y arriverait jamais. Je vais pas y revenir en détails, je vous ai déjà partagé mon avis sur le système scolaire et son broyage de talents mais ceci a été un énième exemple auquel j’ai eu accès, étayant combien il peut être difficile de se défaire d’une croyance ancrée pendant des années à l’école. Peut-être que ce partage raisonnera chez certaines d’entres-vous. Sachez que personne n’est nulle en langue, tout le monde peut arriver à maîtriser un langage, c’est naturel chez nous à condition de travailler avec bienveillance et intuition. En effet, depuis quelques mois, nous travaillons ensemble son anglais et ses progrès sont édifiants. Désormais il peut regarder un film ou une série en anglais sans difficulté et s’améliore de jour en jour en langage courant ! Si votre rêve est de partir à l’étranger, ne vous bloquez pas à cause d’un niveau en langue !

Enfin, pourquoi choisir de partir spécialement au Canada ? Déjà parce que nous apprécions particulièrement les pays nordiques. Nous aimons tous les deux le froid, la culture de ces pays, leurs paysages, la présence de la nature, les possibilités professionnelles et personnelles aussi. Le Canada s’est imposé pour tous les deux, nous nous projetons assez facilement et naturellement dans une vie là bas. Nous savons d’ores et déjà qu’il y aura des galères (comme chaque voyage) mais nous sommes si motivés qu’on se sent prêt à les affronter avec le sourire.

Où allez-vous vous installer au Canada ?

Nous prévoyons de nous installer en Ontario à Toronto (partie anglophone). L’Ontario est une province située au centre-est du Canada, en bordure des Grands Lacs et des États-Unis (nous serons à peu près à 7h de route de New York pour vous aider à situer). Toronto est une grande ville nord américaine, je la décrirais comme un joyeux mélange entre Londres et New York, avec les gratte-ciel qui côtoient un quartier historique industriel britannique spécialisé dans le Whisky. C’est une sorte de mélange donc entre Camden (Kensington Market) et Manhattan (Financial District).

Initialement, nous avions prévu une lune de miel au Canada pour faire notre repérage par rapport justement au quartier qu’on souhaitait privilégier et se rendre compte un peu des différences de la ville à différentes saisons, mais avec la crise sanitaire, nous allons faire au feeling en fonction à notre arrivée.

expatriation-canada-experience
mode-responsable-lookbook-ethique-vegan

Comment immigrer au Canada ?

Il y a différentes manières de partir vivre au Canada, parmi les plus connues :

Le PVT Canada

(permis vacance-travail) de 2 ans : Le PVT fonctionne par tirage au sort (sans critère particulier hormis une preuve de fond minimum) dans un bassin de candidats anonymes. Pendant 2 ans on peut s’installer dans tous le Canada (y compris le Québec) et y travailler. Il n’est pas possible d’enchainer les PVT au Canada. Il est possible d’enchaîner avec un permis d’étude. C’est un moyen d’expatriation (autrement dit sur du court terme) et il a vocation à le rester avec les différentes réformes d’immigration du Canada et du Québec. Les employeurs d’un emploi qualifié peuvent être un peu plus frileux à recruter PVTiste, au contraire il est facile de trouver un job alimentaire. En couple, chacun devra constituer un dossier et payer les frais. Si seul l’un d’entre-vous n’est tiré au sort, l’autre obtient un visa de conjoint de fait ==> Ce visa est idéal si vous souhaitez partir découvrir le Canada en road-trip ou voyager au Canada.

Mobilité francophone 

Pour promouvoir la francophonie dans des régions où le français est en situation de langue minoritaire, les autorités canadiennes peuvent accorder des facilités d’embauche aux employeurs qui souhaitent embaucher des travailleurs étrangers francophones (quelle que soit leur nationalité). Ainsi si vous avez une offre d’emploi au Canada (hors Québec qui a un régime particulier) cela peut être une bonne façon de partir au Canada. ==> Toutefois il s’agit d’un permis de travail fermé qui ne vous permet de travailler qu’avec un seul employeur, si ce dernier met fin à votre contrat, vous ne pouvez plus travailler au Canada.

Entrée Express

Il s’agit d’une demande pour ceux qui souhaitent s’établir de façon permanente au Canada. Ainsi, l’Entrée Express permet de faire une demande pour être sélectionné par le Canada (hors Québec) à l’échelle fédérale en déposant son dossier. Chaque candidat obtient un nombre de points en fonction de son profil (âge, situation personnelle, professionnelle, étude, financière), du projet d’immigration (province d’immigration) et de ses justificatifs (tests de langues française et anglaise, visite médicale, traduction des diplômes, offre d’emploi, preuve de fonds (les sousous)). Il est possible de faire des simulations directement en ligne sur le site du Canada. ==> L’admission au programme d’Entrée Express permet de lancer la procédure de résidence permanente (comprendre l’autorisation de s’installer, vivre et travailler durablement au Canada). Si vous êtes en couple, il y aura un demandeur principal (et le co-demandeur), choisissez donc avec soin le demandeur. 

Immigrer au Canada avec l’Entrée Express

Nous faisons donc une demande d’immigration par le biais du programme d’Entrée Express. Pour cela nous allons donc constituer un dossier complet avec les pièces demandées par l’immigration canadienne telles que :

  • Une évaluation des diplômes et certifications auprès d’un organisme agréé (387€ /personne)
  • Des tests linguistiques pour justifier d’une maîtrise correcte d’au moins une langue officielle
    • Test de langue francophone TEF Canada auprès d’un organisme agréé (220€ / personne)
    • Test de langue anglophone IELTS Canada auprès d’un organisme agréé (239€ pour le demandeur principal)
  • Examens médicaux auprès d’un médecin agréé par IRCC (pour nous, il sera à Paris, 258€)
  • Preuve de fonds minimum pour un couple de 16 135$CA soit 10 403€
  • Frais de biométrie (225€)
  • Frais de traitement pour la demande de résidence permanente (1709€)

 

La demande totale coûte donc aux alentours de 3498€. C’est donc effectivement une somme conséquente et un investissement (en temps et argent) qui explique pourquoi un tel voyage demande une certaine préparation.

voyage-changement-vie-voyage-reconversion-experience
look-responsable-preppy-vintage-ethique-vegan

Notre avancée dans nos démarches d’immigration

Pendant quelques mois avec le Covid, tout a été bloqué. Là nous allons pouvoir entamer tout cela plus sereinement.

À faire : 

  • Une évaluation des diplômes et certifications auprès d’un organisme agréé
  • Des tests linguistiques pour justifier d’une maîtrise correct d’au moins une langue officielle
    • Test de langue francophone TEF Canada auprès d’un organisme agréé
    • Test de langue anglophone IELTS Canada auprès d’un organisme agréé
  • Examen médicaux auprès d’un médecin agréé par IRCC
  • Frais de biométrie
  • Frais de traitement pour la demande de résidence permanente
  • Faire des devis pour déménagement international en container
  • Photo d’identité récente
  • Assurance voyage-mutuelle (le temps que la sécu de province se déclenche)
  • Vaccins pour les chats
  • Certificat vétérinaire + passeport UE des chats

C’est fait ! 

  • Passeport à jour
  • Liste de ce qu’on déménage au Canada
  • Preuve de fonds minimum pour un couple
  • Changement pour une banque internationale
  • Nous venons de recevoir notre convocation, nous passons les test des 4 épreuves de TEF CANADA lundi 26 octobre. (souhaitez-nous bonne chance pour avoir des points bonus)

Voilà mes noisettes, ce partage un peu plus personnel était essentiel pour moi afin de vous expliquer un peu les différents choix et étapes de vie que je vais rencontrer ces prochains mois. Quoi qu’il en soit, je continuerai avec plaisir à écrire ici et à vous partager mon cheminement vers un mode de vie éthique et slow, peut importe le côté de l’Atlantique, nos échanges rythmeront encore mes journées.

Cet article t’a intéressé ? Épingle-le sur Pinterest ou partage-le sur les réseaux sociaux ! 
toronto-avis-voyage-expat

10 petits mots pour “Partir vivre au Canada : notre projet d’immigration

  • Avatar
    Répondre Nathalie 1 novembre 2020 at 20 h 19 min

    Bravo et comme je vous comprends!J ai vécu longtemps à Montréal et y retourne très souvent ,sauf cette année, j adore ce pays ,les gens ,c est viscéral.Peut être mon projet est de vivre quelques mois là bas,et le reste de l année en France…
    Cela sera facile votre intégration,j en suis sure, du moins pas compliqué …Pour un jeune couple c est idéal et élever des enfants est plus simple, plus d espace ,moins de monde ,etc…
    Bonne chance dans vos démarches

  • Avatar
    Répondre Sophie 22 octobre 2020 at 9 h 58 min

    Ooohhh quel projet intéressant.
    Ton article est détaillé, précis, je sens la motivation.
    Et je retiens qu’il y a énormément de démarches administratives incontournables qui pourraient conduire à un découragement mais non vous tenez bon !
    Tous mes souhaits de réussite pour le 26/10 ❣️❣️
    J’aime beaucoup “vaut mieux un oups que un si”, cela est tellement juste.
    À bientôt

  • Avatar
    Répondre Mary-Ann 22 octobre 2020 at 8 h 25 min

    Oooh la belle nouvelle ! Et elle tombe à un moment particuliers de nos vies avec mon mari où la question de partir vivre au Canada revient sur la table ! On en a reparlé il y a 3 jours après quelques années à avancer tête baissée dans notre quotidien. Merci pour toutes ces infos et ce partage, hâte de suivre la suite de votre aventure !!!

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 22 octobre 2020 at 16 h 50 min

      Merci Mary pour ton message, c’est rigolo nos destins se croiseront peut-être alors qui sait ^^ !

  • Avatar
    Répondre Camille 21 octobre 2020 at 23 h 51 min

    Merci pour cet article très détaillé ! Mon chéri et moi envisageons également de partir pour le Canada dans quelques années. Ces infos nous aident beaucoup.
    Félicitation pour ce projet et bonne installation !

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 21 octobre 2020 at 23 h 57 min

      Oh trop chouette Camille, je l’espère d’ici là que je pourrais répondre encore plus précisément lorsque tu feras ta demande 😉

  • Avatar
    Répondre nathalie 21 octobre 2020 at 23 h 49 min

    Je croise les doigts pour vous deux et vous souhaite du courage et de la patience dans vos démarches . J’ai habité à Toronto adolescente et comme tout enfant d’expat, un jour il a fallut partir: ce fût un véritable crève cœur! Mais je croise les doigts, je vais enfin pouvoir retourner vivre au Canada (à Québec cette fois-ci) après 33 ans en France (reprises d’études) . J’ai un attachement viscéral à ce pays, je comprends d’autant mieux ton désir d’y retourner! C’est un merveilleux projet de vie

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 21 octobre 2020 at 23 h 58 min

      Bonjour Nathalie, quel plaisir de te lire et de sentir ça chez quelqu’un d’autre ! Peut-être nous retrouverons nous là bas dans quelques années 😉

  • Avatar
    Répondre Claire 21 octobre 2020 at 21 h 42 min

    Bon courage à vous deux pour toute cette préparation. Quel boulot! Mais j’imagine votre motivation!
    Même si ce n’est pas notre projet de vie actuellement c’est très intéressant de suivre votre parcours.
    Et c’est tellement exaltant de se lancer dans de beaux projets comme celui-ci.
    Merci pour ce super article très détaillé.
    Bons préparatifs.

    • Avatar
      Répondre laptitenoisette 21 octobre 2020 at 22 h 29 min

      Merci Claire, c’est très gentil ton retour nous touche beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake
error: Content is protected !!